Comment gérer vos liens cassés avec l’extension Broken Link Checker

Comment gérer vos liens cassés avec l’extension Broken Link Checker

[av_tab_container position=’top_tab’ boxed=’border_tabs’ initial=’1′ av_uid=’av-36sdo70′]
[av_tab title=’La vidéo-tutoriel’ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’ av_uid=’av-2jrwzx8′]

 
[/av_tab]
[av_tab title=’Le tutoriel’ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’ av_uid=’av-1zikzvg’]

Comment gérer vos liens cassés avec l’extension Broken Link Checker

bientôt
[/av_tab]
[av_tab title=’Le document PDF’ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’ av_uid=’av-m1a0s’]

[av_button label=’TÉLÉCHARGER LE PDF’ link=’manually,https://dianebourque.com/formations-pdf/formation-wordpress-comment-gerer-vos-liens-casses-avec-extension-broken-link-checker-37261.pdf’ link_target=’_blank’ color=’custom’ custom_bg=’#8ab10c’ custom_font=’#ffffff’ size=’large’ position=’center’ icon_select=’yes’ icon=’ue82e’ av_uid=’av-157og58′]
[/av_tab]
[av_tab title=’Liens utiles’ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’ av_uid=’av-oyymxo’]

WordPress › Extension Broken Link Checker
http://wordpress.org/plugins/broken-link-checker/

[/av_tab]
[/av_tab_container]

Comment créer un site bilingue ou multilingue dans WordPress

Comment créer un site bilingue ou multilingue dans WordPress

[av_hr class=’invisible’ height=’0′ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’]
[av_tab_container position=’top_tab’ boxed=’border_tabs’ initial=’1′]
[av_tab title=’La vidéo tutoriel’ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’]

[/av_tab]
[av_tab title=’Le tutoriel’ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’]

Dans un site WordPress, il y a 3 volets liés à la langue du site :

1. Le Tableau de bord

Le Tableau de bord, ainsi que les dates et le contenu par défaut dans votre site (ex: Uncategorized) est lié à la langue de l’installation du logiciel WordPress. Donc, si votre WordPress a été installé en anglais, votre Tableau de bord ainsi que les dates et certain contenu de votre site s’afficheront en anglais. Pour changer la langue de votre Tableau de bord (+dates +contenu), vous pouvez maintenant le faire facilement à partir de votre Tableau de bord | Réglages | Général | Langue du site

2. Le Thème et les Extensions

Comme 100% des thèmes WordPress sont publiés en anglais, le texte lié au thème tel que Posted byPublished onLeave a reply, s’affichera sur votre site en anglais. Malgré le fait que le thème soit en anglais, tous les thèmes professionnels (45$ – 75$) vous offriront les fichiers .po et .mo et vous permettront de retrouver ces textes en anglais pour les traduire dans la langue de votre choix. Pour traduire un thème avec les fichiers .po et .mo, vous avez 3 choix :

1. Avec le logiciel Poedit

Le logiciel Poedit est gratuit et facile d’utilisation. Il est disponible pour Mac et PC.

2. Avec l’extension Loco Translate

L’extension Loco Translate s’installe facilement à partir de votre Tableau de bord et fait exactement la même chose que le logiciel Poedit: elle localise les textes en anglais dans le fichier .po et vous permet de les traduire à partir du Tableau de bord.

3. Traduire les fichiers .php du thème

Quand il n’y a que quelques termes à traduire dans le site, je préfère les traduire directement dans les fichiers .php du thème. Pour faire ceci, vous devrez localiser les termes à traduire dans les fichiers .php du thème, les modifier et les télécharger sur votre serveur.

3. Le Contenu

Si vous voulez un site dans 2 ou plusieurs langues, il faudra installer une extension pour vous permettre de bien le faire. Dans cette Formation, je vous présente les  extensions qui selon moi pourraient vous intéresser.

Mes solutions préférées ?

Pour moi, il n’y a qu’une vraie solution pour les sites bilingues et c’est WPML ! Mais n’hésitez pas à vous faire convaincre autrement par un autre « Spécialiste WordPress ». Quoique que ma préférence soit évidente, les autres options peuvent aussi être défendues.

[/av_tab]
[av_tab title=’Liens utiles’ icon_select=’no’ icon=’ue800′ font=’entypo-fontello’]

WordPress in Your Language « WordPress Codex http://codex.wordpress.org/WordPress_in_Your_Language
Installing WordPress in Your Language « WordPress Codex http://codex.wordpress.org/Installing_WordPress_in_Your_Language
WordPress › Bilingual Linker « WordPress Plugins http://wordpress.org/plugins/biling
WordPress › Multisite Language Switcher « WordPress Plugins http://wordpress.org/plugins/multisite-language-switcher/
fr:Créer un réseau « WordPress Codex http://codex.wordpress.org/fr:Cr%C3%A9er_un_r%C3%A9seau
WPML – The WordPress Multilingual Plugin http://wpml.org/
Forums | WPML WPML http://wpml.org/forums/
Poedit: Download http://www.poedit.net/download.php
WordPress › Widget Logic « WordPress Plugins http://wordpress.org/plugins/widget-logic/
Comment créer un blog multilingue sous WordPress ? http://blog.webpatron.com/creer-un-blog-multilingue-wordpress/
Un site multilingue avec WordPress [1/2] – Les Doigts dans le Net http://lesdoigtsdanslenet.com/un-site-multilingue-avec-wordpress-1sur2/
Création de sites multilingue avec WordPress et WPML – Bulledev http://bulledev.com/site-multilingue-wordpress-wpml/
WordPress thème – Comment traduire un thème WordPress en français http://www.esiteweb.net/wordpress-theme-comment-traduire-theme-wordpress-francais/
WordPress Multilingual Plugin WPML Full Review : WPMayor http://www.wpmayor.com/plugin-reviews/wpml-review/
Installation de WordPress en francais | WordPress en français http://xavier.borderie.net/wp-fr/installation-de-wordpress-en-francais/
wordpress-i18n – Revision 22211: /fr_FR/tags/3.5.1/messages http://svn.automattic.com/wordpress-i18n/fr_FR/tags/3.5.1/messages/
WordPress › Translate This Button « WordPress Plugins http://wordpress.org/plugins/translate-this-button/screenshots/
Jocelyne Robert – sexosophe | auteure | communicatrice http://jocelynerobert.com/

[/av_tab]
[/av_tab_container]
[av_textblock size= » font_color= » color= »]

Les commentaires et questions

[/av_textblock]
[av_comments_list]

Comment choisir son nom de domaine

Comment choisir son nom de domaine

Comment choisir son
nom de domaine

L’enregistrement d’un nom de domaine est l’étape la plus importante pour votre identité comme entreprise sur le web. Vous pouvez avoir le plus hot des noms d’entreprise, mais si le domaine associé au nom de cette entreprise est déjà enregistré – vous êtes foutu sur le web. Comment allez-vous promouvoir votre entreprise si vous ne pouvez pas utiliser un domaine avec votre nom? D’après mes connaissances, il existe des « milliards » de noms de domaine puisqu’il existe déjà plus d’un milliard de sites web. Donc, trouvez un bon nom de domaine aujourd’hui n’est pas aussi facile qu’en 1995 mais faites votre recherche avant d’enregistrer votre entreprise! Et prenez le temps de vous informer et bien gérer cet aspect de votre entreprise sur le web.

Quel domaine choisir?

On compte aujourd’hui des milliers de nom de domaines que l’on peut choisir pour notre site web. Connaissez-vous le .blog, .school, .guide ou .fashion? Voir la page New Top Level Domains de 1and1 pour un aperçu des nouveaux domaines – c’est impressionnant. Le web va changer au cours des prochaines années puisque nous allons voir beaucoup de nouveaux domaines prendrent une place sur le web.
Malgré cette infusion de nouveaux domaines pour le web depuis quelques années, le .com continue à détenir le titre du Roi des domaines et occupe à lui seul 75% des domaines sur le web. En Mai 2016, on pouvait lire chez Netcraft qu’il existait 1,033,790,346 sites web. Chez Whois Source, on peut voir que chaque jour, des milliers de nouveaux sites web voient le jour. Chez Internet Live Stats, on atteindra bientôt le 1 milliard de sites web! Et le .com demeure le Roi des domaines.
Dans un monde web parfait, vous allez enregistrer en premier le .com. Si toutefois, vous jugez que votre site serait mieux avec .org .ca, ou autre, vous allez acheter le .ca, org ou .fr mais également acheter le .com. Vous pourrez par la suite rendre actif le .com en le redirigeant vers votre .ca, .org ou .fr C’est une procédure très facile à effectuer et je la recommande. Par exemple, Radio-Canada redirige ces domaines au même endroit: http://radiocanada.com http://radio-canada.com http://www.radio-canada.ca C’est vraiment très facile à faire chez votre registraire.

Facteurs à considérer pour choisir votre domaine

Référencement (SEO) et Situation géographique

Ici, il faut considérer que Google donne de l’importance aux domaines nationaux. Si vos services sont offerts au Québec seulement, vous pouvez considérer le domaine .ca ou le domaine .quebec (on n’utilise plus le .qc.ca et sa gestion est pénible). Google considère l’espace géographique dans les résultats de recherche. Donc, si quelqu’un cherche « friperie bon prix » dans Google, vous pouvez avoir un meilleur rendement dans Google si votre domaine est un .ca ou un .quebec. Je ne pense pas que ce soit une énorme différence – mais je pense qu’avec le temps, les données géographiques seront de plus en plus importantes dans Google. Google sait où vous êtes situés quand vous faites votre recherche et sait où votre site est hébergé et connait la situation géographique de vos visiteurs. Vous n’aurez pas les mêmes résultats si vous faites une recherche avec « friperie bon prix » à Paris  que si vous la faites à Montréal.

Notez que le .qc.ca n’est plus disponible pour les domaines. Si vous avez un .qc.ca, vous pouvez continuer à l’utiliser mais vous ne pouvez plus acheter des nouveaux .qc.ca. Si vous avez un .qc.ca – je vous recommande de passer à .quebec ou .ca Ce n’est pas urgent, mais un jour, il faudra le faire.

Donc, le .ca (CANADA), .quebec (QUÉBEC) ou le .fr (FRANCE) est une bonne option si vous voulez miser sur le marché québecois, canadien ou français. Notez que les domaines .ca sont gérés par l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) et qu’il faut avoir une adresse civique canadienne pour l’enregistrer. Pour obtenir un .fr, il faut également une adresse civique en France et se soumettre aux conditions imposées par l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération (AFNIC).

Identité web (Branding)

Votre nom de domaine est l’élément le plus important de votre identité web. Vous pouvez choisir de vous identifier avec le nom de votre entreprise, avec votre nom personnel, avec des mots-clés ou autres.
Si vous allez enregistrer une nouvelle compagnie, assurez-vous que le nom de cette compagnie n’est pas déjà présente sur le web. Ce n’est pas parce que vous avez enregistré une compagnie avec votre gouvernement que vous avez le droit à l’utilisation exclusive de ce nom de domaine. N’importe qui peut enregistrer un nom de domaine à condition de ne pas l’utiliser pour usurper l’identité d’une compagnie ou d’une personne. J’ai déjà rencontré de nouveaux clients avec un nom de compagnie très « cool » mais qui est déjà en usage sur le web.

Un autre client récemment voulait enregistrer un .ca malgré le fait que le .com était déjà enregistré. Il n’y avait aucun site publié au .com donc pour lui, ce n’était pas un problème. ERREUR: tentez d’éviter ça à tout prix puisque vous allez compétionner dans le web avec ce qui est déjà sur le web avec votre nom, qu’il y ait un site web publié au domaine ou non.

L’enregistrement d’un nom de domaine est facile mais son administration par la suite peut s’avérer épineuse. L’enregistrement, le transfert, la redirection, le renouvellement et les informations liées au nom de domaine doivent être maintenus à la lettre et ne se modifient pas facilement. Je rencontre régulièrement des clients qui rencontrent des difficultés liées à leur nom de domaine. La résolution d’un conflit dans un nom de domaine peut être pénible. Donc, assurez-vous de toujours bien gérer vos noms de domaine pour vous éviter des maux de tête.

Votre nom personnel ou autre?

Plusieurs professionnels comme moi ont enregistré un nom de compagnie et doivent décider si leur identité web doit se faire avec leur nom personnel ou avec leur nom de compagnie. C’est une décision importante et vous devrez choisir si votre site web sera publié au nom de votre compagnie ou à votre nom personnel. Je recommande d’enregistrer les deux et de simplement rediriger les deux noms de domaine au même endroit.

Votre nom de domaine est, selon moi, l’élément le plus important de votre identité (branding) sur le web. C’est lui qui ouvrira votre porte d’entrée sur le web. Il doit absolument être choisi avec précaution. Je rencontre régulièrement des nouveaux clients qui ont le mauvais nom de domaine. Mais à 15 $ par année pour un nom de domaine – n’hésitez pas à changer votre nom de domaine si vous n’avez pas encore de présence web à un domaine.

Chercher un nom de domaine

Pour voir si votre nom de domaine est disponible, je vous conseille de faire vos recherches chez PlanetHoster, mon hébergeur. Je suis affiliée à eux donc tous vos achats me rendront :))) (heureuse)!

Un nom de domaine doit être renouvelé chaque année. Donc, si vous achetez un domaine à 2,99$, vérifiez avec le fournisseur le coût du domaine après le rabais. Tous les fournisseurs, ou presque, vont vous offrir un rabais pour la première année. C’est le coût de la deuxième année qui est important. N’oubliez pas que le défaut de renouveler votre domaine en payant votre fournisseur peut vous causer de sérieux ennuis si vous tentez de le renouveler ou le racheter.

Mes 11 conseils pour choisir votre domaine

1. Optez pour le .com

Le .com (commercial) est le Roi des Domaines.  À tous les nouveaux clients qui veulent un nouveau site web, je leur suggère de publier un site web à un nom de domaine approprié à condition qu’ils détiennent le .com de ce nom de domaine.
Donc, même si le .org, .ca ou .fr est plus approprié pour vous, vous devriez quand-même acheter le .com
Certains clients préfèrent enregistrer un domaine géographique comme .ca (Canada) parce que leur audience est principalement au Québec ou au Canada. C’est une bonne stratégie. Mais achetez également le .com
D’autres clients voudront enregistrer un domaine générique comme .org parce que le site représente une organisation. Une organisation à but non lucratif ne devrait pas utiliser le .com mais devrait acheter le .com

Dans tous les cas, il faut  acheter le .com si le .com est disponible.

Toutefois, je ne recommanderais jamais à un client d’enregistrer le .ca ou le .org  s’il ne détient pas également le .com. Dans certains cas, ce n’est pas possible. Alors il faut parfois faire des choix difficiles.

Pourquoi faut-il acheter le .com? Parce que si vous laissez le .com libre, quelqu’un peut l’enregistrer et détruire, nuire ou porter atteindre à votre réputation. Et si quelqu’un détient déjà le .com, vous allez confondre vos visiteurs sur le web qui peuvent malgré eux être redirigés au .com en pensant que c’est vous.  Vous ne voulez pas ce genre de compétition dans Google ou dans le web.

(Je fais une parenthèse ici pour les noms personnels. Si votre nom est Michel Tremblay, il est évident que ce nom de domaine est déjà enregistré. Dans ce cas, vous pouvez opter pour mtremblayauteur.com, micheltremblay.quebec, micheltremblay.fr. Si rien n’est disponible, il faudra trouver une autre solution.

Un nom de domaine .com, .org ou .net coûte en moyenne 15 $ CAD ou 10 Euros par année. Si vous n’avez pas encore acheté votre .com, faites-le maintenant chez https://www.planethoster.net ou le registraire de votre choix.

Donc, ma règle ici est de chercher en premier pour le .com. S’il est disponible, l’acheter. Et par la suite, enregistrer le domaine qui vous convient le mieux. Vous pourrez alors rediriger le .com vers votre nom de domaine en ligne. C’est toujours une bonne idée d’acheter plusieurs domaines autour du domaine principal.

2. Gardez le court

Un nom de domaine peut contenir jusqu’à 67 caractères. Il peut seulement contenir des lettres, des chiffres et des traits d’union. Il ne peut pas comprendre des caractères spéciaux (*?&_+). La grande majorité des registraires exigent un nombre minimum de 3 caractères pour former un domaine comme abc.com Je ne pense pas que l’enregistrement d’un domaine à 2 caractères soit possible sur le web. Mais si je me trompe, faites-moi en part dans un commentaire puisque je veux enregistrer un domaine à 2 caractères et je n’ai toujours pas trouvé le registraire pour le faire.

L’idéal est d’avoir le plus petit nom de domaine possible. Mais presque tous les domaines à 3 lettres sont déjà enregistrés.
N’utilisez pas http://abccommunications.com mais plutôt http://abccomm.com et achetez les deux.
N’utilisez pas  http://tremblaytechnologies.com mais plutôt pour http://tremblaytech.com et achetez les deux.
* Notez qu’à partir de Janvier 2013, CIRA a annoncé qu’il permettra l’ajout d’accents dans les domaines. On peut maintenant enregistrer http://grâce.ca mais je ne le recommande pas.

3. Prononcez-le facilement

Quand vous serez dans un cocktail et que vous voulez inviter quelqu’un à votre site, dites lui de visiter proplus.com Ça doit se dire facilement. Les gens doivent être capable de le répéter facilement. Combien de fois m’ai-je vu dans une situation où la personne prononce son nom de domaine et je ne comprends absolument rien. (OK, après 1 gin-tonic – c’est pire mais vous me comprenez?)

Je ne recommande pas les noms de domaine comme pvc-teknologeeks.com – ils ont voulu être fancy et ont enregistré pvc-teknologeeks.com avec un K et un trait d’union!!! C’est quoi ça? Personne ne peut se rappeler d’un nom de domaine comme ça – surtout après 2 gins-tonic!

4. Épelez-le facilement

pvp-teknologees ne s’épelle pas facilement OK? Le but premier aujourd’hui sur le web n’est pas d’être « original » ou d’être « créatif » mais de rendre la vie facile pour vos visiteurs et communautés. Allez-y pour quelque chose de simple et qui s’épelle facilement. Le nom peut être original comme Twitter, Instagram ou Buffer, mais il doit être court et simple à prononcer.

5. N’ajoutez pas le INC dans le nom de domaine

Souvent, mes clients ont enregistré leur compagnie et ils trouvent ça très « hot » de pouvoir dire qu’ils sont une INC. Ils veulent ajouter le INC ou ENG dans leur nom de domaine. Ma solution: trouvez-moi 5 noms de domaine crédibles qui utilisent le INC. On ne met pas le INC dans un nom de domaine. Please!

Avez-vous déjà reçu une lettre de Domain Registry of Canada vous demandant de payer un montant pour « renouveler » votre domaine? Ce fraudeur a du m’envoyer des centaines de lettres par la poste – toutes avec un look très gouvernemental canadien. Lire cet article Don’t be Fooled! Domain Registry of Canada Scam pour comprendre le « scam ».

6. Respectez les marques de commerce

La plupart des marques de commerce (si non toutes) prohibent l’utilisation de leur noms dans un nom de domaine. Par exemple, WordPress prohibe l’utilisation de WordPress dans un domaine. On peut utiliser wp comme dans http://wpbeginner.com (excellent site pour des tutoriels WordPress) ou http://managewp.com (excellent site pour gérer plusieurs sites WordPress), mais pas http://wordpressbeginner.com!!! Oh que non!

Vous pouvez acheter n’importe quel nom de domaine. Vous pouvez acheter http://formationfacebook.com mais il est évident que Facebook vérifie régulièrement l’utilisation de son nom dans les noms de domaine. Vous pouvez acheter le nom de domaine, créer un site à ce nom de domaine, mais vous risquez de vous faire pincer et d’être obligé de rediriger le site à un autre nom de domaine. Très mauvais pour votre référencement (SEO). C’est la même chose pour toutes les marques de commerce sur le web. Évitez les casse-têtes et les marques de commerce dans votre nom de domaine.

7. N’utilisez pas des traits-d’unions (tiret)

L’utilisation du trait d’union ou d’un tiret dans un nom de domaine est déconseillé. Google peut lire vos mots-clés dans votre domaine sans trait d’union. Il n’est donc pas nécessaire d’enregistrer vitamine-sante.com. Enregistrez plutôt vitaminesante.com
Vous allez dire « Oui, mais c’est plus beau et plus facile à lire si on met un tiret dans le nom du domaine« . Et je vais vous répondre « D’accord, mais c’est beaucoup plus compliqué à dire, à épeler, à écrire et à mémoriser. »

8. Ajoutez des mots-clés dans votre domaine

Si c’est possible, ajoutez des mots-clés dans votre domaine. Pourquoi? Parce que c’est excellent pour le référencement: Google regarde en premier dans les URL pour la recherche des mots-clés. C’est pourquoi on va voir buyviagraonline.com ou buyvitaminsonline.com L’utilisation des mots-clés dans le domaine est conseillé lorsque ça vous convient! Par exemple, si vous voulez parler de restaurants à Montréal, trouvez un domaine qui comprendra les mots « restaurants » et « montreal ».  Si vous avez un restaurant à Montréal qui s’appelle BuenaVida, achetez buenavida.com, buenavida.ca, restaurantbuenavida.com et restaurantitalienmontreal.com (en présumant qu’ils sont disponibles…) – Utilisez buenavida.ca comme votre domaine principal et rediriger les autres domaines au domaine principal.

Connaissez-vous Matt Cutts? Mais oui! Suivez-le pour en apprendre beaucoup sur Google.
Dans cette vidéo, il répond à la question : Quelle est l’importance d’avoir des mots-clés dans notre nom de domaine?

Matt explique que pour créer votre identité web, un nom de domaine original tel que Reddit, Digg ou TechCrunch, peut être à votre avantage et qu’il est préférable parfois d’opter pour le côté unique de votre identité plutôt que d’y aller avec un nom avec des mots-clés. C’est une décision importante.

9. Achetez les extensions connexes

Si vous avez enregistré le .com, je vous conseille d’aussi acheter les extensions connexes. Les plus populaires sont: .net, .org, .info, .biz et .us. J’aime bien aussi .ca, .fr et .me. Comme ça, vous éviterez qui que ce soit d’acheter ces domaines et de compétitionner avec vous sur le web. J’ai personnellement enregistré dianebourque.com,  dianebourque.co, dianebourque.info, dianebourque.ca, dianebourque.net et dianebourque.me Il y a 42 Diane Bourque dans Facebook – je ne veux pas de compétition avec aucune Diane Bourque sur le web. Protégez votre nom, votre identité web, votre branding web – c’est important.

10. Achetez le domaine pour 5 ans ou plus

Quoique je ne recommande pas l’achat de l’hébergement pour une période supérieure à 12 mois, je recommande l’achat de vos domaines pour des périodes plus longues si l’option est disponible. Pourquoi? Parce que vous économiserez en argent et en administration. Toutefois, si vous n’avez toujours pas choisi votre hébergeur, je vous recommande d’acheter votre domaine pour une période d’un an. Pourquoi? Puisqu’il est préférable d’avoir votre nom de domaine et votre hébergement au même endroit.

Je rencontre régulièrement des clients qui ont acheté des noms de domaine chez de mauvais fournisseurs. Il faut alors transférer le nom de domaine chez le nouveau fournisseur. Quand le client a acheté le nom de domaine pour 5 ou 10 ans, il y a un coût à considérer puisqu’il faudra repayer pour le domaine. Récemment, j’ai rencontré une cliente qui avait enregistré un domaine pour 10 ans chez Vidéotron. L’hébergement pour un site WordPress chez Vidéotron est onéreux et difficile! Et le cPanel de ce fournisseur pour l’hébergement ou pour l’administration du domaine laisse à désirer. On a annulé le plan d’hébergement mais elle avait déboursé 200$ pour le domaine pour 10 ans. Je lui ai conseillé de transférer son nom de domaine chez le nouvel hébergeur PlanetHoster.net. Elle a choisi de laisser le domaine chez Vidéotron pour quelques années (c’est un nouveau site web) et de reconsidérer plus tard.

11. Achetez vos domaines chez un registraire réputé

Vous devez acheter votre domaine chez un registraire réputé. Je recommande: http://planethoster.net
Je ne recommande pas register.com (trop onéreux) ni Vidéotron (trop onéreux et mauvais cPanel) ni godaddy.com (américain et envahissant).

Récapitulons

1. Optez pour le .com

2. Gardez le court

3. Prononcez-le facilement

4. Épelez-le facilement

5. N’ajoutez pas le INC dans le nom de domaine

6. Respectez les marques de commerce

7. N’utilisez pas des traits-d’unions

8. Ajoutez des mots-clés dans votre domaine

9. Achetez les extensions connexes

10. Achetez le domaine pour 5 ans ou plus

11. Achetez vos domaines chez un registraire réputé

Liens utiles

12 Rules for Choosing the Right Domain Name
Country Domain Names – International Domain Registration
How many .com sites are there?
List of proposed new top-level domains
Comment optimiser vos images dans WordPress pour le référencement et Google

Comment optimiser vos images dans WordPress pour le référencement et Google

Comment optimiser vos images dans WordPress pour le référencement et Google

Oui, c’est facile ajouter une image (photo) dans WordPress. On clique sur insérer et c’est fait. Toutefois, afin d’optimiser vos images pour Google et le Web, il y a quelques consignes à respecter. Si vous ne les suivez pas, vos chances d’apparaître dans les résultats Google seront moindres. Pas de façon drastique ni significative, mais vous voulez mettre toutes les chances de votre côté quand les gens recherchent votre contenu dans Google.

Google place la valeur des images au même niveau (ou presque) que votre contenu. Pourquoi? Parce que les gens adorent regarder des images et Google veut créer une bibliothèque d’images pertinentes.

Pinterest + Instagram sont des Réseaux Sociaux bâtis à partir d’IMAGES! Google ne peut pas trouver vos images si elles ne sont pas bien indexées.

Dans cet article, je vous parle du Nom, du Texte alternatif, de la Taille et du Type de vos images et de l’importance de ces éléments dans Google.

1. Le nom de l’image

Le nom de votre image est le nom de votre image comme elle apparaît dans votre ordinateur. Si vous avez une image « img2014.jpg » = cette image se nomme « img2014 ». Le nom de ce fichier est « img2014 ». Dans Google, ce nom est un gros zéro. Le nom de votre image est l’élément le plus important pour votre image dans Google.

Les images mal nommées est l’erreur la plus commune et la plus fatale dans Google. Quand vous téléchargez une image qui se nomme IMG00023.JPG dans WordPress, c’est un gros zéro dans Google. Toutefois, si vous nommez votre image optimisation-image-wordpress-google-taille.jpg, vous venez d’ajouter une série de mots-clés que Google va lire et considérer dans les résultats de recherche. On aime ça!

Vous devez absolument nommer ou renommer votre image AVANT de l’importer dans WordPress puisqu’il est impossible de renommer l’image APRÈS son importation. Si vous avez une image qui se nomme IMG00023.JPG et que vous l’importez dans WordPress, celle-ci va s’enregistrer dans votre WordPress comme ceci:

https://dianebourque.com/wp-content/uploads/IMG00023.jpg – C’EST NUL !

Si vous la nommez correctement, WordPress la nommera automatiquement comme ceci – parfaite pour Google:

https://dianebourque.com/wp-content/uploads/optimisation-image-wordpress-google-taille.jpg

Donc, plein de mot-clés dans le URL – on aime ça!

Comment renommer votre image?

Pour changer le nom de votre image à partir de votre ordinateur AVANT de l’importer dans votre site WordPress, recherchez l’image dans votre ordinateur et renommez l’image en cliquant sur son nom. Renommez l’image en choisissant les mots-clés de l’article ou la page dans laquelle vous allez l’insérer en évitant de changer .jpg, .png ou .gif.

Comment nommer votre image?

bon exemple 1 :  optimisation-image-wordpress-google-taille.jpg
bon exemple 2 :  ecole-esthetique-creme-visage.png
bon exemple 3 :  wordpress-google-optimisation-images.gif

mauvais exemple 1 :  ÉcoleÉlysée24918.jpg (pas d’accent, caractère spéciaux et chiffres inutiles)
mauvais exemple 2 :  image243049_CH19.png (vraiment?)

​Les consignes à suivre pour nommer vos images

  • Utilisez seulement des mots qui apparaissent dans votre article ou votre page ​ IMPORTANT pour Google
  • Utilisez 3-5 mot-clés maximum; soyez précis ​ IMPORTANT pour Google
  • N’utilisez aucun accent dans le nom de l’image (à,è,é,ç) ​ ☛AUCUNE IMPORTANCE POUR GOOGLE mais important pour WordPress
  • N’utilisez aucun caractères spéciaux (*&?%%) ​ AUCUNE IMPORTANCE POUR GOOGLE mais important pour WordPress
  • Ne changez pas la nature du fichier, .jpg, .png ou .gif  AUCUNE IMPORTANCE POUR GOOGLE mais important pour WordPress
  • Ne téléchargez pas des fichiers .tiff ou.bmp ​ AUCUNE IMPORTANCE POUR GOOGLE mais important pour WordPress
  • N’utilisez aucune majuscule   PEU D’IMPORTANCE pour Google et WordPress
  • Séparez les mots-clés avec des traits d’union (-) et non pas des soulignés « underscores » (_) PEU D’IMPORTANCE pour Google et WordPress

Personnellement, j’ajoute diane-bourque à la fin du nom de mes images depuis un bout de temps. Pourquoi? Parce que je veux monter une banque d’images avec mes mots-clés dans Google. Voici ce que ça donne présentement:   diane bourque – Recherche Google

2. Le texte alternatif (alt tag)

Le texte alternatif (alt tag) est un court texte que l’on ajoute à nos images et que Google est capable de lire. Vos visiteurs ne voient aucunement ce texte. C’est un texte qui s’insère dans le code source de votre site. Google adore lire ce texte et y met beaucoup d’importance. Dans WordPress, il est très facile d’ajouter un texte alternatif.

​Les consignes à suivre pour le texte alternatif

  • Utilisez seulement des mots qui apparaissent dans votre article ou votre page  IMPORTANT
  • Utilisez une bonne ponctuation avec les accents (à,è,é,ç) ​ ☛ IMPORTANT
  • Utilisez des caractères spéciaux ((*&?%%) ​ si nécessaire ☛ PEU IMPORTANT
  • Utilisez les majuscules si ça vous tente ​ ☛ AUCUNE IMPORTANCE
  • ​Limitez le nombre de caractères du texte alternatif à ±155 ☛ IMPORTANT

Et pour vous convaincre de l’importance du texte alternatif, je vous invite à visionner cette vidéo de Matt Cutts, ingénieur chez Google:

3. La taille de l’image

La deuxième erreur commune sont des images beaucoup trop grandes pour le web et WordPress. Plusieurs de mes clients prennent des photos avec leurs caméras digitales ou les téléchargent à travers le web. Ces images peuvent mesurer jusqu’à 5000 pixels x 2700 pixels, par exemple. Ils téléchargent ces images dans WordPress. C’est beaucoup trop grand ça! Votre site a au plus 1600 pixels en largeur. La majorité des sites WordPress présentement mesurent 1300px en largeur. Il faut si possible réduire la taille de l’image AVANT de l’importer dans WordPress.

Oui, vous serez capable de réduire l’aperçu de l’image dans votre article ou votre page, mais ceci ne réduit pas la taille de l’image. Votre site va toujours télécharger une énorme image. Vous pourrez également réduire la taille de l’image à partir de votre Tableau de bord, mais je le déconseille.

Pourquoi les grandes images sont déconseillées? Premièrement, parce que les grandes images réduisent la vitesse de téléchargement de vos articles et vos pages. Comme le temps de téléchargement (Page Speed) est un facteur important sur le web, il faut tenter autant que possible d’offrir la meilleure vitesse de téléchargement à vos visiteurs. Deuxièmement, si vous réduisez la taille de l’image à partir de votre Tableau de bord WordPress, un fichier additionnel va s’ajouter sur votre serveur pour la nouvelle image mais l’image originale restera sur votre serveur. Alors pourquoi engorger votre serveur quand cela n’est pas nécessaire avec des grandes images?

Quelle taille choisir ?

Tel que mentionné plus haut, la plupart des sites web mesurent 1300 pixels en largeur. Ce qui veut dire que votre boîte de contenu où s’affichent le texte et les images de vos articles et pages ont pour la plupart ±650 pixels en largeur. Dans la mesure du possible, réduisez  vos grandes images à 650 ou 900 pixels ou 1100px de largeur, dépendant du besoin. Préoccupez-vous seulement de la largeur – la hauteur devrait s’ajuster automatiquement.

Comment ajuster la taille (largeur) de l’image ?

Vous pouvez réduire la taille de l’image à partir de WordPress ou à partir de votre ordinateur de ces 2 façons :

 1. À partir de WordPress

 2. À partir de votre ordinateur

Si vos images sont trop grandes, vous pouvez utilisez un logiciel déjà installé dans votre ordinateur comme Microsoft Image Manager ou iPhoto pour les redimensionner. Ajustez la < dimension > de votre image pour qu’elle ne dépasse pas ±650 pixels en largeur ou la largeur désirée. La hauteur a peu d’importance à condition qu’elle s’ajuste automatiquement.
Si vous n’avez pas de logiciel pour redimensionner vos images, vous pouvez facilement le faire avec ce service en ligne 100% gratuit que j’aime beaucoup: http://picresize.com

4. Le type d’image

Je vois de moins en moins d’images .tiff et .bmp dans vos sites. Mais ces images .bmp = pas bon! Pourquoi? Puisque WordPress ne les aime pas! Quand vous voudrez transférer votre contenu ailleurs, ces images vont occasionner des pépins. Les formats à utiliser sont: .jpg, .png, .gif. Évitez les formats .tiff et .bmp

Récapitulons

Consigne

Importance dans Google

Gestion de la consigne

Nom de l’image Élevé Il faut modifier le nom de l’image dans votre ordinateur, avant l’importation de l’image dans WordPress
Texte alternatif Élevé Vous pouvez ajouter le Texte alternatif directement dans le Tableau de bord
Taille de l’image Élevé La taille de l’image devrait être ajustée dans votre ordinateur, avant l’importation de l’image dans WordPress.
Type de l’image Faible Vous ne pouvez pas modifier le type de l’image à moins d’utiliser un logiciel spécialisé pour le faire tel que Photoshop. Dans WordPress, on télécharge des images .jpg, .png et .gifs nom

Avez-vous fait votre mise à jour WordPress 3.3?

Avez-vous fait votre mise à jour WordPress 3.3?

La version 3.3 de WordPress est arrivé sur nos Tableaux de bord le 12 décembre 2011. Avez-vous vu 3.3? Un chef d’oeuvre, rien de moins. Merci Matt Mullenweg. Merci Jane Wells. Merci Mark Jacquaith et tous les autres. C’est la plus belle mise à jour que j’ai vu depuis que je connais WordPress. Dans cet article, je vous parle un peu de la nouvelle version 3.3 de WordPress et je vous indique comment faire votre mise à jour WordPress.

Comment faire sa mise à jour WordPress

Note de caution : Je ne suis pas responsable d’une mise à jour ratée. Si vous tentez une mise à jour WordPress et rencontrez des pépins, je ne pourrai vous aider à partir de ce site. Bonne chance.

Dans un monde parfait, une mise à jour WordPress prend 2 minutes et se fait sans aucune complication comme celle que j’ai effectué dans mon site aujourd’hui.

Si vous n’avez jamais fait de mises à jour WordPress, je vous invite à prendre les précautions énumérées dans Updating WordPress  (sauvegardes et vérifications).

Voici les trois étapes:

1. Cliquez sur Mettre à jour vers la version 3.3

2. Cliquez sur le bouton bleu Mettre à jour

3. Soyez patient – quelques secondes, parfois 1 minute – et voilà!

Ça ne marche pas?

Voici les 3 raisons principales pourquoi ça ne marche pas:

1. Une extension empêche la mise à jour

Remède: Désactivez toutes vos extensions et réessayez la mise à jour.
Après la mise à jour, réactivez toutes les extensions qui étaient activées avant la mise à jour.

2. Votre site requiert une connexion FTP et vous ne l’avez pas

Remède: Communiquez avec votre développeur Web ou votre hébergeur et obtenez le nom d’usager et le mot de passe pour votre FTP.

3. Votre version PHP n’est pas jour

Remède:
Communiquez avec votre hébergeur et demandez de mettre à jour votre version PHP. La plupart vont le faire (GoDaddy, 1and1).
Lire aussi: Switching to PHP5
WordPress aujourd’hui requiert une version PHP 5.2. Lire: http://wordpress.org/about/requirements

Pour connaître la version PHP que vous utilisez, installez l’extension Health Check

WordPress 3.3 ‘Sonny’

Toutes les versions WordPress sont nommées pour un grand musicien Jazz puisque son fondateur Matt Mullenweg est un grand amateur de jazz. Matt joue du saxophone. Cette dernière rend honneur à Sonny Stitt, un saxophoniste jazz.

Les nouveautés de WordPress 3.3

Voici ma préférée:

Nouveautés dans WordPress 3.3 Sonny Stitt

Il y a déjà beaucoup d’articles écrits à ce sujet et je vous invite à les lire:

WordPress 3.3 — 10 nouvelles fonctionnalités importantes
What’s coming in WordPress 3.3 (Features, Screenshots, and Live Demo)
WordPress 3.3 Released To The Masses; Includes iPad Optimization, Tumblr Importer And More
Les Réseaux Sociaux et la conservation au Québec

Les Réseaux Sociaux et la conservation au Québec

Non, je ne parle pas de politique mais plutôt des Ateliers sur la conservation des milieux naturels 2011 qui se tenaient les 18 et 19 mars à l’hôtel Chéribourg, situé au pied du Mont Orford, dans un cadre champêtre au coeur des Cantons-de-l’Est. J’ai donné un Atelier Web 2.0 le samedi matin. Quel plaisir!  Dans cet article, je partage un extrait de ma présentation et vous fait part de quelques souvenirs.

C’est quoi les Ateliers de la conservation des milieux naturels ?

Les Ateliers sur la conservation des milieux naturels sont des ateliers qui se tiennent à chaque année et qui regroupent les intervenants dans le domaine de la conservation des milieux naturels au Québec. Je n’ai pas compté le nombre exact de participants mais il devait y avoir au moins 200 personnes à ces ateliers qui représentaient une centaine d’organismes œuvrant à la conservation des milieux naturels au Québec. Comme on dit à Bouctouche: Une belle gang!
Les Ateliers cette année étaient organisés par Nature Québec, la Fondation de la faune du Québec, la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et divers organismes gouvernementaux.

Mon Atelier Web 2.0

Comme préparation à mon atelier, j’ai rencontré les organisatrices de la Conférence afin de fixer les objectifs de l’Atelier. J’ai aussi étudié la présence Web des organismes sur le Web afin de me faire une idée des connaissances de ceux-ci. Mon bilan: 95% des organismes n’utilisent toujours pas le Web 2.0. De belles exceptions toutefois: Page Facebook de la Fondation de la faune du Québec, Page Facebook de Nature Québec.

Ma présentation

Voici en gros la présentation que j’ai offerte lors de cette conférence le samedi matin de 9h à 12h30.  Ça été un vrai plaisir. Les participants étaient allumés et les questions étaient pertinentes afin d’engager la discussion et faire avancer les connaissances. Un gros gros merci à tous les participants et à toute l’équipe.

Vous pouvez télécharger la présentation : ICI


Voir les présentations de Diane Bourque chez Slide Share

Des souvenirs

Un gros merci à Paul Casavant, casavant@total.net, Photographe, 514.992.3341 pour les photos. Il s’est fait tout discret et je n’ai pas hésité à lui faire un clin d’oeil au moment opportun!
(Cliquez sur une photo pour les voir en taille réelle.)


 

Google Analytics pour les nuls (dummies)

Google Analytics pour les nuls (dummies)

Dès la publication d’un nouveau site WordPress, la première chose que je fais est l’installation des Google Analytics. Pourquoi? Parce qu’il est important pour le client de comprendre sa présence sur le Web. Je veux que mon client ait accès à son compte Google Analytics et qu’il en comprenne au moins les données de base. Les statistiques Google Analytics donnent beaucoup de renseignements pertinents par rapport à votre site Web et c’est un service 100% gratuit. Qui sont vos visiteurs? D’où viennent-ils? Comment vous ont-ils trouvé? Quels mots-clefs ont-ils utilisé? Dans cet article, je présente les 6 données principales des Google Analytics: Visites, Pages vues, Pages par visite, Taux de rebond, Temps moyen passé sur le site et Nouvelles visites.

C’est quoi Google Analytics?

Google Analytics est un service gratuit offert par Google qui nous permet d’insérer un code dans toutes les pages de notre site Web. Avec ce code, Google cumule des milliers de statistiques sur ce qui se passe sur votre site. C’est, selon moi, un service essentiel pour tous les sites Web. Ces statistiques sont par la suite accessible directement à partir de votre compte Google et en tout temps. Vous pouvez voir en temps réel ce qui se passe sur le site. Avez WordPress, vous pourrez également accéder à un résumé de vos Google Analytics directement à partir de votre Tableau de bord WordPress.

ATTENTION : J’ai plusieurs clients qui sont devenus accrocs au Google Analytics et il n’y a pas de médicaments aux Pharmacies Jean Coutu. Je prévois toutefois l’organisation d’une Cure de désintoxication au Web. J’ai plusieurs participants qui en ont besoin (moi la première).

Ça ressemble à quoi les Google Analytics?

Les Google Analytics, à partir de votre compte Google, vous présenteront cette première page avec les 6 données principales des statistiques :

 
À partir de votre Tableau de bord WordPress, vous pouvez installer l’extension Google Analytics Dashboard ou l’extension Google Analyticator qui vous présenteront directement à partir de votre Tableau de bord WordPress les données principales des statistiques (je n’ai pas de préférence – les deux extensions sont excellentes) :

Les 6 données principales

1. Visites (Visits)

Le nombre de visiteurs est le nombre de visiteurs qui ont visité votre site au cours des derniers 30 jours. C’est aussi simple que ça.   Le nombre de visiteurs est mon nombre préféré. C’est lui qui m’indique si mon nombre de visiteurs augmente ou diminue.  À partir de http://google.com/analytics, vous pourrez consulter ce nombre pour n’importe quelle période (heure, jour, mois, année). Vous pourrez aussi consulter, entres autres, les statistiques suivantes par rapport à vos visiteurs : Synthèse géographique, Visiteurs uniques, Système d’exploitation, Moteurs de recherche, Mots-clefs, etc, etc… Comme vous pouvez le voir ci-dessus dans les images, mon nombre de Visiteurs ou Visits varie entre 8,847 et 9,067. Ceci est du au fait que les images ont été prises à différents moments au cours des derniers jours.

2. Pages vues (Page views)

Le nombre de pages vues est le nombre de pages que vos visiteurs ont consulté lors de leurs visites. Dans ma première image, mes 9,067 visiteurs ont consulté 16,951 pages de mon site. Chaque article et chaque page de votre site WordPress constitue une page. Si vous avez 25 articles, vous avez au moins 25 pages indexées dans Google. Le but dans Google est d’avoir beaucoup de pages avec du contenu original. Je consulte régulièrement au dessus de 25 comptes Analytics et je vois comment le nombre de visiteurs est lié au nombre de pages avec du contenu original. Si vous copiez du texte d’un autre site ou écrivez la même chose que 100 autres pages, Google le sait et ne considérera pas votre contenu comme étant original!

3. Pages par visite (Pages/Visit)

Le nombre de pages vues est le nombre de pages que vos visiteurs ont consulté lors de leurs visites. Dans ma première image, mes 9,067 visiteurs ont consulté 16,951 pages de mon site. Chaque article et chaque page de votre site WordPress constitue une page. Si vous avez 25 articles, vous avez au moins 25 pages indexées dans Google. Le but dans Google est d’avoir beaucoup de pages avec du contenu original. Je consulte régulièrement au dessus de 25 comptes Analytics et je vois comment le nombre de visiteurs est lié au nombre de pages avec du contenu original. Si vous copiez du texte d’un autre site ou écrivez la même chose que 100 autres pages, Google le sait et ne considérera pas votre contenu comme étant original!

4. Taux de rebond (Bounce Rate)

Le taux de rebond est le pourcentage de visiteurs qui n’ont cliqué nul part sur votre site. C’est-à-dire qu’ils ont soit lu votre article ou ont quitté immédiatement votre site. Que le visiteur passe 3 minutes à lire votre article ou quitte immédiatement après 1 seconde, sa visite sera compilée dans le taux de rebond puisqu’il n’a pas cliqué ailleurs sur le site pour continuer la navigation. Vous voulez que ce chiffre soit aussi bas que possible. Je remarque toutefois que le taux de rebond est lié au nombre de visites. J’avais auparavant un taux de rebond très bas mais plus mon nombre de visiteurs augmente, plus mon taux de rebond augmente.

5. Temps moyen passé sur le site (Average time on site)

Google calcule la moyenne de temps passé par tous vos visiteurs dans une période de 30 jours. C’est habituellement entre 2-4 minutes. Vous voulez évidemment que les visiteurs passent beaucoup de temps sur votre site.

6. Nouvelles visites (New visits)

Google cumule le nombre de nouveaux visiteurs à votre site et vous les affiche en pourcentage. Vous voulez que ce chiffre soit aussi bas que possible. Pourquoi? Parce que ceci indique si vous avez des fans qui visitent souvent votre site. Plus le chiffre est bas, plus votre taux de fidélité sera élevé. 

Journée de l’entrepreneuriat féminin – Compagnie F et Femmessor – Montréal

Journée de l’entrepreneuriat féminin – Compagnie F et Femmessor – Montréal

journees-entreprenariat-feminin-diane-bourque

J’ai reçu une invitation de la part de Compagnie-f et Femmessor pour prendre part à la Journée de l’entrepreneuriat féminin qui se tiendra à Montréal le 24 mars 2011 de 13h à 20h au Centre d’archives de Montréal. Le coût est de 40$ par participant. J’ai dit oui sans hésitation parce que j’aime ce genre d’événements qui regroupent des femmes (ou hommes) qui veulent partir en business ou qui ont déjà une entreprise et veulent la faire grandir.

Les Journées de l’entrepreneuriat féminin sont d’abord et avant tout un événement de promotion de l’entrepreneuriat féminin réunissant des femmes entrepreneures, des organismes de soutien à l’entrepreneuriat féminin ainsi que des professionnels en développement économique.

Je serai sur place de 16h à 19h alors que se tiendra le Marché des savoirs. Ce Marché permettra aux participantes de consulter gratuitement des Spécialistes comme moi-même. Il y aura des avocates, des comptables et au moins une Spécialiste Web (Moi!).

Mon but pendant le Marché des savoirs sera de conseiller les participantes sur les étapes à suivre pour prendre une place dynamique sur le Web. Je leurs proposerai les différentes options, en partant du site gratuit chez http://wordpress.com jusqu’à la cadillac chez http://wordpress.org. En plus, je répondrai aux questions relatives aux Réseaux Sociaux et l’intégration de ceux-ci dans nos outils de marketing, communications et relations publiques.

Je vous y attends.

La nouvelle Page Facebook apporte des changements importants

La nouvelle Page Facebook apporte des changements importants

Le jeudi 24 février, un client avec qui j’avais fait une Formation Page Facebook le lundi précédent (3 jours avant), m’a laissée un message téléphonique pour me dire  (c’est un français – ajoutez l’accent svp): « Bin, y’a plus rien qui marche là dans ma Page Fessebouke. C’est quoi que tu m’avais dit encore lundi? » Je me suis dit qu’il n’avait pas tout compris et qu’il faudrait recommencer. Je me précipite alors à mon compte Facebook pour accéder à sa Page pour voir s’il y avait eu des changements et je dois vous dire que mon coeur a sursauté.  « OMG – everything has changed. Nothing’s like before. Where did our love go? » Alors, 2 semaines plus tard et après avoir pris le temps de digérer tout ça, je vous fais part ici des changements importants apportés aux Pages Facebook le 23 février et vous donne mon appréciation de ceux-ci.

(suite…)

Mes 3 coups de coeur à LeWeb: Mullenweg, Baker et Crowley

Mes 3 coups de coeur à LeWeb: Mullenweg, Baker et Crowley

Du 6 au 11 décembre 2010, j’ai eu le grand plaisir de prendre part à l’événement LeWeb 2010 Paris. C’est un événement qui regroupe les leaders du Web (Google, Facebook, Twitter, WordPress, Mozilla, PayPal, Yahoo, FourSquare…) – un paradis pour les mordus du Web. C’est aussi le plus gros événement Web en Europe et a réuni 3,000 participants pour une conférence de 2 jours. J’ai adoré le format des conférences et looking back, j’en déduis que cette conférence est nourrissante. Dans cet article, je partage mes coups de coeur de la conférence.
 

1. Matt Mullenweg – Fondateur de WordPress

Pourquoi j’ai aimé? Parce que j’aime la vision de Matt sur le logiciel libre. Il a créé la Fondation WordPress en janvier 2010 pour protéger la nature libre de WordPress et je tenais à le féliciter pour cette initiative. WordPress  est selon moi la meilleure option présentement pour une présence Web dynamique qui s’harmonise parfaitement avec les Réseaux Sociaux et Google. WordPress est un Système de Gestion de Contenu performant, avec un avenir brillant. Merci Matt!

WordPress, c’est en sorte un genre de Facebook mais réparti sur des millions de site. Il existe une Communauté WordPress mais elle n’est pas quantifiable ni comparable à la structure d’un Twitter ou d’un Facebook. Il y a des millions d’utilisateurs WordPress mais chacun utilise sa propre plateforme pour interagir avec le Web. WordPress a le défi au cours des prochaines années de réunir toute cette interaction et de la faire reconnaître en tant que Communauté Web. (Traduction libre)
Matt Mullenweg, Le Web 2010

 

2. Mitchell Baker, CEO de Mozilla

Pourquoi j’ai aimé? Mitchell Baker est la Chief Executive Officer de Mozilla. J’adore Mozilla, le créateur et administrateur de Firefox et Thunderbird, 2 produits que j’aime et utilise régulièrement. Mozilla est un organisme à but lucratif ayant comme mission de faire la promotion du logiciel libre, l’innovation et les opportunités sur le Web. J’aime ça.

Mozilla veut assurer que les utilisateurs du Web soient indépendants et libres de leurs décisions sur le Web. Nous voulons que les utilisateurs du Web soient en contrôle de leur expérience Web. Je n’aime pas le mot navigateur. C’est un vieux mot. Je travaille avec les navigateurs depuis 15 ans et ce n’est plus un mot qui décrit le Web. Aujourd’hui, le Web est une expérience à travers une multitude d’outils interagissants pour créer une expérience Web à l’utilisateur.
Chez Mozilla, nous ne pensons pas en terme d’applications. La question sous adjacente à tous nos projets est la suivante: Comment les utilisateurs interagissent-ils avec le Web et que peut faire Mozilla pour améliorer cette interaction? (Traduction libre)
Mitchell Baker, Le Web 2010

3. Dennis Crowley, Co-Fondateur de Foursquare

Pourquoi j’ai aimé? Simplement parce que j’aime FourSquare et tous les services de géo-localisation. Je pense que ces services au cours de la prochaine année vont prendre une place importante dans le Marketing Web. Ils vont devenir, selon moi et autres, des services intéressants pour les entreprises qui voudront faire la promotion d’événements, de services, de produits, de concours ou de recrutement sur le Web et avec les appareils mobiles. J’aime la géo-localisation et j’aime Dennis Crowley.

Il y a un an, nous étions 4 employés chez FourSquare et on se réjouissait d’avoir 4,000 utilisateurs. Nous sommes présentement 40 employés et nous avons atteint 5,000,000 d’utilisateurs la semaine dernière. Nous développons des applications pour les marchands et présenterons bientôt ces nouveaux services aux utilisateurs. Nous avons récemment embauché un ingénieur qui ne fait rien d’autres que d’analyser les statistiques de FourSquare – c’est l’employé préféré de tous présentement. (Traduction libre)
Dennis Crowley, Le Web 2010

Mes photos chez Flickr


[/tab][/tabs]

LeWeb 2010 Paris – Backstage with Loic Le Meur and Stephanie Booth

LeWeb 2010 Paris – Backstage with Loic Le Meur and Stephanie Booth

I have been in Paris since Monday morning and have already met great people here at LeWeb 2010 Paris. On Monday night, Yulbiz Paris held a gathering at the Restaurant Au bon pêcheur and at least 50 people showed up to meet other bloggers. It was so much fun. We had some nice beers, then dinner with wine and then went peacefully to bed ready for the next day.

On Tuesday, I slept most of the morning, and then headed to Les Docks to have a backstage tour of LeWeb. Loic Le Meur and his wife Géraldine, founders of LeWeb, showed us around the main buildings and meeting rooms and it was great. I just learned that there will be a gathering on Thursday night with Matt Mullenweg, founder of WordPress.

I am so so so excited about this cause I am only here to see my Dalai Lama – Matt Mullenweg. He is such an inspiration and makes me love the Web even more with everything he does for WordPress. So here are some pics – a bad quality movie but hope you like it.

My photos at Flickr

Loic Le Meur and Stephanie Booth talk to the Bloggers

 

 

Twitter pour les Twits : Utiliser Twitter en entreprise

Twitter pour les Twits : Utiliser Twitter en entreprise

[av_hr class=’default’ height=’50’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color= » custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color= » icon=’ue808′]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

J’ai eu le grand plaisir de prendre part à titre de conférencière à un Pré-Webinaire et un Webinaire offert par Les Affaires – Événements le jeudi 21 octobre. Le Webinaire était animé par Nathalie Vallerand, journaliste Journal Les Affaires, et comprenait  deux parties. Dans la première partie, j’ai expliqué les fondements de Twitter et ses applications en entreprise, alors que la seconde partie a mis de l’avant le cas de la boutique de macarons Point G, avec Julien Reignier (Chef Propriétaire, Boutique Point G) et Olivier Mermet (Étudiant et responsable marketing de la boutique, stratège web chez Uranium Interactive). Dans cet article, je partage ma présentation de 70 diapositives offerte en 2 parties lors du Webinaire. Je vous invite à y laisser vos commentaires et je remercie les 200 participants pour leur écoute et questions.

Twitter pour les Twits : Utiliser Twitter en entreprise

Twitter pour les Twits : Utiliser Twitter en entreprise de Diane Bourque

Le programme du Webinaire – Twitter pour les twits

Twitter pour les twits : utiliser Twitter en entreprise !

Au programme :

12 h 00 – 12 h 30 Twitter 101 : une mise à niveau en pré-wébinaire expliquant la base de la base de Twitter
12 h 30 – 13 h 30 Utiliser Twitter en entreprise.

Vous êtes plus nul que twit ? Vous avez besoin d’une mise à niveau Twitter ?

Débutez la conférence en ligne par la  présentation « Twitter 101 ». Diane Bourque (spécialiste Web, dianebourque.com) vous fera faire le tour de la plateforme pas à pas, vous expliquant la base de l’utilisation – de l’inscription à l’interaction, en passant par l’étiquette et le lexique de Twitter.

Utiliser Twitter en entreprise

Cette session d’une heure, animée par Alain McKenna, journaliste Journal Les Affaires, comportera deux parties : dans la première partie, Diane Bourque expliquera les fondements de Twitter et ses applications en entreprise, alors que la seconde partie mettra de l’avant le cas de la boutique de macarons Point G, avec Julien Reignier (Chef Propriétaire, Boutique Point G) et Olivier Mermet (Étudiant et responsable marketing de la boutique, stratège web chez Uranium Interactive).

Ce que vous apprendrez lors de ce wébinaire :

Qu’est-ce que Twitter?

  • Pourquoi utiliser Twitter en entreprise
  • Comment intégrer Twitter dans vos stratégies d’entreprise
  • Quelle est la valeur ajoutée de Twitter pour une organisation
  • Quelques exemples d’utilisations professionnelles de Twitter

Vous saurez aussi comment utiliser Twitter pour…

  • Interagir et entretenir des conversations avec votre clientèle
  • Répondre aux problèmes et aux préoccupations de vos clients et usagers
  • Générer plus de trafic sur votre site
  • Attirer des acheteurs en magasin
  • Convertir vos fans en acheteurs
  • Fidéliser vos clients
  • Calculer le rendement de votre investissement

[/av_textblock]

Ma conférence: Utilisation dynamique du Web pour jeunes entrepreneurs

Ma conférence: Utilisation dynamique du Web pour jeunes entrepreneurs

Le 7 septembre 2010, j’ai eu le plaisir de présenter une Conférence devant 50 jeunes entrepreneurs à Montréal. Je ne connaissais pas les services offerts par le Carrefour Jeunesse Emploi – Plateau Mont-Royal mais j’ai bien aimé découvrir les différents services offerts par cet organisme aux jeunes entrepreneurs. Je me sens moi-même comme une jeune entrepreneure puisque je ne travaille à mon compte que depuis 2006. Après discussion avec le coach Marc Fortier, j’ai réalisé que j’avais commis toutes les erreurs d’un nouvel entrepreneur. On a bien ri. J’apprends encore. Je partage ici ma présentation et des photos souvenirs prises par une photographe extraordinaire: Johane Viau. Merci à tous les participants et organisateurs!

Utilisation dynamique du Web pour jeunes entrepreneurs

Voir les présentations Diane Bourque chez Slide Share.

 

Les images de ma conférence – Merci à Johane!

Ma conférence: WordPress pour Entreprises: Possibilités infinies?

Ma conférence: WordPress pour Entreprises: Possibilités infinies?

Samedi dernier, j’ai présenté une conférence au WordCamp Montréal. Mon sujet était: « WordPress pour Entreprises: Possibilités infinies? J’ai voulu faire un survol des différentes facettes de WordPress et démontrer comment WordPress est actuellement utilisé par différentes entreprises pour publier du contenu sur le Web. C’était la première fois que je m’adressais à un groupe d’une centaine de personnes et je dois vous avouer que les nerfs n’ont aucunement pris le dessus. Je me disais: « Tu vas parler de ce que tu aimes. Tu connais ton sujet. Respire… »  Dans cet article, je partage ma présentation, des vidéos et photos du WordCamp Montréal.

Possibilités infinies?

Hier, j’ai reçu un commentaire d’Hicham Souilmi sur mon Facebook qui disait que « WordPress n’est pas adapté pour tous les projets.  Les possibilités sont limitées dans la gestion de plusieurs utilisateurs ou pour des sites nécessitant des workflows de publication. » Merci Hicham.
C’est vrai que les usages de WordPress actuels sont cadrés dans la formule blogue, magazine, intranet, forums, boutiques en-ligne et autres.
Mais puisque WordPress est Open Source et qu’il existe des développeurs Web partout sur la planète qui peuvent nous concocter des extensions pour WordPress de toutes sortes, j’ai espoir que l’on va voir au cours des prochaines années de nouvelles extensions WordPress qui nous permettront d’utiliser WordPress pour des fins que l’on ne peut même pas imaginer aujourd’hui.
La beauté de WordPress est son caractère Open Source. On compte déjà 10,000 extensions WordPress qui ont été développées par des Geeks et je les remercie tous et toutes. Ces extensions ajoutent toutes sortes de fonctionnalités à WordPress. Un jour, un de ces Geeks (ou Geekettes), peut-être en Inde, en Indonésie ou à Indiannapolis va nous surprendre avec une extension qui apportera WordPress au delà de ses horizons actuels.
SVP partagez vos opinions sur cet aspect et n’hésitez pas à me dire que je suis une utopiste et que mes rêves sont un peu exagérés. Ça m’arrive.

Ma présentation chez SlideShare

Je vous encourage à partager ma présentation SlideShare sur votre Twitter ou Facebook ou ailleurs. Et je vous donne la permission de l’utiliser pour différentes fins que vous auriez avec un client ou un ami. Mais vous n’avez pas le droit d’enlever mon logo ou de la copier et de faire semblant qu’elle est la vôtre. C’est la mienne – mais sentez-vous bien à l’aise de l’utiliser pour vos besoins.
WordPress pour Entreprises: Possibilités infinies?

Voir les présentations de Diane Bourque chez SlideShare.

Ma présentation en vidéo

Merci beaucoup à DesignGenius qui a enregistré une partie de ma présentation. Je ne m’étais jamais écoutée et j’ai trouvé que mon accent roumain est très évident…

Aussi chez YouTube

Les photos chez Flickr


 

Conclusion = J’aime la communauté WordPress

WordPress, c’est un logiciel mais c’est aussi une communauté. Une communauté qui rejoint des gens partout à travers la planète. En devenant adepte de WordPress, vous vous joignez à des gens intéressants, passionnés et qui partagent un même intérêt. Si ce n’est déjà fait, je vous invite à joindre cette communauté en vous abonnant à des comptes Twitter qui parlent de WordPress, en joignant un groupe ou une page sur Facebook relié à WordPress, en participant aux WordCamps partout sur la planète et en rejoignant les multiples Forums WordPress.
Merci à l’équipe WordCamp Montréal  @jeremyclarke @digibomb & @cafenoirdesign pour l’organisation réussie.
 

Les options pour un site bilingue ou multilingue WordPress

Les options pour un site bilingue ou multilingue WordPress

Dans cet article, je parle de sites bilingues et multilingues WordPress.

PUBLIÉ LE 6 juillet 2010
MISE À JOUR 20 janvier 2014
MISE À JOUR 25 juillet 2014

Les sites bilingues ou multilingues dans WordPress

Je connais plusieurs méthodes de faire un site WordPress bilingue ou multilingue:

1. Avec l’extension WPML – ma préférée!

2. Avec l’extension Polylang

3. Avec l’extension qTranslate ? NON – cette extension n’est plus mise à jour!

4. Avec l’extension Translate This Button

5. Avec l’extension Multisite Language Switcher

6. Avec l’extension Bilingual Linker

1. L’extension WPML – ma préférée

Depuis 2012, je suis une adepte incontournable de l’extension WPML. Je l’utilise sur plusieurs sites WordPress et selon moi, c’est la plus complète et la plus performante pour les sites bilingues ou multilingues. Vous créez un site – et dans ce site – vous avez tous les outils pour gérer votre contenu dans les langues que vous désirez.
C’est vrai, WPML n’est pas gratuite – mais quand on veut des extensions de qualité – il est parfois préférable d’investir 29$ US par année que de se casser la tête avec des extensions qui ne sont pas entretenues.
WPML vous permet de créer un site dans la langue de votre choix et d’y ajouter les langues suivantes :
wpml-langue-bilingue-wordpress
 

2. Polylang

J’utilise Polylang sur plusieurs sites WordPress présentement (septembre 2015). Je n’y suis pas arrivée de mon propre gré mais plutôt par le biais d’un nouveau client qui utilisait déjà cette extension. Jusqu’à date, je la trouve très bien. Je ne l’aime pas autant que WPML mais pour rendre votre site bilingue – elle y arrive.

3. Bye Bye qTranslate

L’extension qTranslate est une extension WordPress qui permettait la publication d’un site bilingue ou multilingue. Elle s’installe à partir de votre Tableau de bord WordPress. J’en ai fait l’usage sur ce site de février 2010 à juin 2010. Je l’ai abandonnée en juin 2010. J’aimais beaucoup l’extension qTranslate puisqu’elle me permettait d’écrire mes articles dans les deux langues à partir du même article. Tous les mots-clés étaient traduits ainsi que les catégories. C’est un outil performant pour gérer deux langues dans un site. Avec qTranslate, j’avais quand-même réussi à tout traduire en anglais et en français sur mon site: les articles, les pages, les catégories, les mots-clés, les colonnes latérales, le pied-de-page (footer) et le haut-de-page (header). La navigation dans une langue ou dans l’autre était à 98% réussie. Ça prit beaucoup de temps et de patience, mais j’y étais arrivée avec l’aide de copains WordPress. J’étais contente des résultats. Toutefois, je constate que cette extension n’est plus à jour et je soupçonne qu’elle n’est plus compatible avec WordPress. Donc – à éviter – ou à remplacer avec Polylang (gratuit) ou WPML (payant).

3. Translate This Button

Les extensions Translate This Button et Google Translate sont surprenantes. Ce sont des extensions (il y en a d’autres du même type) qui ajouteront un Widget à votre site WordPress qui permettra la traduction de votre site dans toutes les langues supportées par Google Translate.  Je les ai testé sur différents sites et j’ai été impressionnée par la qualité de la traduction anglais – français – anglais. Évidemment, la traduction par Google ne pourrait pas remplacer un traducteur humain et ne sera pas acceptable par des organismes ou entreprises qui doivent présenter une présence web 100% bilingue.
Les extensions qui intègrent Google Translate s’installent très facilement à partir de votre Tableau de bord WordPress et s’activent en ajoutant un Widget dans votre colonne latérale. Le visiteur peut alors choisir de traduire votre site dans la langue de son choix. La traduction est effectuée par Google Translate dans la langue choisie par le visiteur. Le visiteur peut choisir parmi plus de 50 différentes langues. Les résultats ne sont pas parfaits, mais bons.
 

4. Multisite Language Switcher

L’extension Multisite Language Switcher est très populaire auprès des développeurs. Cette extension offre une bonne gestion des sites en différentes langues.
 

5. Bilingual Linker

Si vous avez construit 2 sites – un dans une langue – et l’autre dans une autre langue – l’extension Bilingual Linker vous permet de coordonner la navigation de vos pages, articles, catégories et mots-clés vers l’autre site. Donc, si vous avez une page http://votresite.com/contact, le Bilingual Linker dirigera votre visiteur vers la page http://mysite.com/contact. De cette façon, le visiteur peut facilement consulter le contenu de votre site dans la langue de son choix.

Conclusion

Ma solution pour les sites WordPress bilingues ou multilingues est WPML.
 

Comment ajouter J’aime (Like Button) de Facebook sur votre site WordPress

Comment ajouter J’aime (Like Button) de Facebook sur votre site WordPress

Comment ajouter J’aime (Like Button) de Facebook sur votre site WordPress

Une Page Facebook d’Entreprise est un outil de communication et de marketing public, offert gratuitement par Facebook. Ce différent d’une page personnel ou un compte perso. La Page d’entreprise peut-être complètement séparée de votre compte perso, mais pour y accéder, la gérer et la transformer, vous devrez avoir un compte perso.

En avril 2010, Facebook a présenté un nouvel outil de partage pour les sites web : le Bouton J’aime (Like Button). Ce bouton permet aux visiteurs sur votre site web de cliquer J’aime sur un article ou une page. Cette action créera une publication dans le Facebook du visiteur et cette publication pourrait apparaître dans le fil d’actualités (feed) des amis et des abonnés de ce visiteur.

C’est une forme de microblogage puisque le Bouton J’aime permet de partager des choses que l’on aime sur le Web dans notre Facebook. Moi, j’aime ça. Dans cet article, je vous montre comment ajouter le Bouton J’aime sur votre site WordPress. Pour le faire, il faut modifier des fichiers PHP de votre thème WordPress ou installer une extension WordPress.  Vous pouvez modifier les fichiers PHP à partir de votre Tableau de bord WordPress ou via FTP. C’est facile et on aime ça!

C’est quoi le Bouton J’aime de Facebook?

J’aime de Facebook est un petit code que l’on ajoute à notre site WordPress et qui permet aux visiteurs de dire « J’aime » sur un article ou une page de votre site. Le Bouton J’aime détecte la langue de votre Facebook ou du site et affiche le Bouton dans cette langue. Intelligent le garçon!

En 2021, ces boutons J’aime sont de plus en plus rare sur les sites web. 

Comment ajouter J’aime dans le PHP

Copiez et collez le code suivant dans les fichiers PHP de votre thème WordPress là où vous voulez que le Bouton J’aime apparaisse. Ajustez la taille (code en rouge) selon vos besoins.

Comment ajouter J’aime avec une extension WordPress

La beauté du code ci-haut est que l’on peut ajouter le Bouton J’aime exactement là où on veut. En plus, on épargne l’installation d’une extension additionnelle dans son site WordPress. Donc, si je suis capable d’insérer du code et minimiser le nombre d’extensions sur mon site – j’aime ça!

Si c’est plus facile pour vous d’installer une extension, je recommande l’extension Facebook Like Button d’Ahmed Hussein. Elle est facile à installer et fait exactement ce qu’elle doit faire.

Pour l’ajouter directement à partir de votre Tableau de bord WordPress, cliquez sur EXTENSIONS | AJOUTER | RECHERCHE « Facebook Like Button » | INSTALLER | ACTIVER 

Pages d’aide pour les entreprises

Une Page professionnelle Facebook est un outil gratuit permettant aux entreprises, aux marques, aux célébrités, aux causes et aux organismes d’atteindre leur audience. Les profils Facebook peuvent être privés, alors que les Pages sont publiques. Google peut indexer votre Page pour permettre aux gens de vous trouver plus facilement.

FACEBOOK POUR ENTREPRISES

Pourquoi votre entreprise doit avoir un compte Instagram

Depuis sa création en février 2004, Instagram a changé la donne du partage de contenus numériques. En tant qu'entreprise, voyez-vous l'utilité de partager du contenu et d'avoir une biographie parfaite dans Instagram? ....+

C’est quoi une Page Facebook ?

Une Page Facebook d’Entreprise est un outil de communication et de marketing public, offert gratuitement par Facebook. Ce n'est pas une Page personnel ou un compte perso. Avez-vous votre Page? ....+

10 conseils pour votre Page Facebook

Dans cette formation, je partage 10 conseils précieux sur comment créer et gérer une Page Facebook. ....+

Le langage des Pages Facebook

Facebook a son propre langage. Consultez mon lexique avec mes définitions des éléments essentiels pour comprendre les Pages. ....+

Différences entre le Profil et la Page Facebook

L'utilisation de Facebook en tant que Profil Personnel (VOUS) ou en tant que Page Facebook (PAGE) est parfois laborieuse. Le Profil et la Page sont 2 entités distinctes. Apprenez à gérer les 2. ....+
3 façons d’ajouter un document PDF dans votre site WordPress

3 façons d’ajouter un document PDF dans votre site WordPress

[av_section min_height= » min_height_px=’500px’ padding=’default’ shadow=’no-shadow’ bottom_border=’no-border-styling’ bottom_border_diagonal_color=’#333333′ bottom_border_diagonal_direction=’scroll’ bottom_border_style=’scroll’ scroll_down= » custom_arrow_bg= » id= » color=’main_color’ custom_bg= » src= » attach=’scroll’ position=’top left’ repeat=’no-repeat’ video= » video_ratio=’16:9′ video_mobile_disabled= » overlay_enable= » overlay_opacity=’0.5′ overlay_color= » overlay_pattern= » overlay_custom_pattern= » av-desktop-hide= » av-medium-hide= » av-small-hide= » av-mini-hide= » av_element_hidden_in_editor=’0′]
[av_textblock size= » font_color= » color= » av-medium-font-size= » av-small-font-size= » av-mini-font-size= » admin_preview_bg= »]

J’écris ces articles pour faciliter la Formation WordPress avec les clients. Je trouve cela bien utile d’avoir des articles sur mon site qui répondent aux questions communes des clients – ça laisse du temps pour de la Formation plus avancée. Dans cet article, je réponds à la question que tous les clients me demandent: Comment peux-t-on ajouter un document PDF (Adobe) dans mon site WordPress? Ma première réponse: Slideshare!

[/av_textblock]
[av_one_half first min_height=’av-equal-height-column’ vertical_alignment=’av-align-top’ space=’no_margin’ margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’5%’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color=’#e0e0e0′ src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_breaking= » mobile_display= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= » av-medium-font-size= » av-small-font-size= » av-mini-font-size= » admin_preview_bg= »]

1. À partir de Slideshare

Je préfère les présentations PDF à partir de Slideshare puisque les visiteurs peuvent consulter le document PDF directement à partir de votre site web. Si on choisit la méthode 2 ou 3, le visiteur devra avoir Adobe Acrobat Reader d’installer dans son ordi pour pouvoir lire le document. C’est pas toujours le cas. Adobe Acrobat Reader est un logiciel gratuit mais qui n’est pas installé par défaut dans les PCs ou MACs.

Suivre ces étapes:

1. Téléchargez le document PDF chez Slideshare (Si vous n’avez pas de compte, créez-vous un compte – c’est gratuit.)
2. Copiez le code « Embed » du document PDF:

3. Retournez à WordPress et collez ce code dans la partie HTML (ou Source) de votre Éditeur WordPress:

Formation Twitter en PDF chez SlideShare

Twitter Pour Débutants de Diane Bourque

[/av_textblock]
[/av_one_half][av_one_half min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’5%’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color=’#f4f4f4′ src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_breaking= » mobile_display= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= » av-medium-font-size= » av-small-font-size= » av-mini-font-size= » admin_preview_bg= »]

2. À partir du Tableau de bord WordPress

Avec cette méthode #2, vous allez ajouter le document dans vos Médias et ensuite l’ajouter dans une Page ou un Article ou dans un Widget.
1. Sur votre Tableau de bord, cliquez sur Médias dans la colonne de gauche
2. Cliquez ensuite sur Ajouter

3. Parcourir votre ordi et téléchargez le PDF dans votre site web
4. Copier l’adresse Web du document = https://dianebourque.com/wp-content/uploads/2017/01/2010/05/Formation-TWITTER-pour-Débutants.pdf

4. Créez un article ou une page et insérez un lien URL
[/av_textblock]
[/av_one_half][av_one_half first min_height=’av-equal-height-column’ vertical_alignment=’av-align-top’ space=’no_margin’ margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’5%’ padding_sync=’true’ border= » border_color= » radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color=’#eaeaea’ src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_breaking= » mobile_display= »]
[av_textblock size= » font_color= » color= » av-medium-font-size= » av-small-font-size= » av-mini-font-size= » admin_preview_bg= »]

3. À PARTIR DE L’ÉDITEUR WORDPRESS

1. Ouvrir un article ou une page et cliquez sur l’icône « Insérer Médias »:

2. Parcourir votre ordi et téléchargez le PDF
3. Cliquez sur « Insérer dans l’article » (ou la page)

[/av_textblock]
[/av_one_half][/av_section]

Quelle est la meilleure option des permaliens dans un site WordPress?

Quelle est la meilleure option des permaliens dans un site WordPress?

[av_section min_height= » min_height_px=’500px’ padding=’default’ shadow=’no-shadow’ bottom_border=’no-border-styling’ scroll_down= » id= » color=’main_color’ custom_bg= » src= » attach=’scroll’ position=’top left’ repeat=’no-repeat’ video= » video_ratio=’16:9′ video_mobile_disabled= » overlay_enable= » overlay_opacity=’0.5′ overlay_color= » overlay_pattern= » overlay_custom_pattern= »]

[av_two_third first min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]

[av_textblock size= » font_color= » color= »]

J’écris cet article dans le but de solliciter vos commentaires sur la question « Quelle est la meilleure option des permaliens (URL) dans un blogue WordPress? » J’utilise presque toujours  « Date et titre » puisque d’après mes lectures et observations – c’est la 2e meilleure pour Google. La première est « Titre ». Mais j’aime afficher la date dans mes URL.  Dans cet article, je parle de permaliens WordPress.

Note de caution : Je ne suis pas responsable si vous tentez de changer vos permaliens et que des pépins apparaissent dans votre blogue. L’ajustement du permalien peut modifier votre fichier .htaccess et peu causer des ennuis. Le changement du permalien va aussi affecter votre référencement dans les engins de recherche tel que Google.

Les options des permaliens dans WordPress

Par défaut, WordPress utilise des adresses web ayant un point d’interrogation et une suite de chiffres. Cependant, WordPress vous offre la possibilité de créer une structure d’adresses personnalisée pour vos permaliens et archives. Ceci peut améliorer l’esthétique, l’utilisation et la pérennité de vos liens. (Source : WordPress)

Les 5 options de permaliens

1. Valeur par défaut                 http://votresite.com/?p=405
2. Date et titre                          http://votresite.com/2009/12/07/formation-wordpress
3. Mois et titre                          http://votresite.com/2009/12/formation-wordpress
4. Numérique                           http://votresite.com/archives/405
5. Structure personnalisée      http://votresite.com/à votre guise!

Comment modifier les permaliens dans WordPress

Sur votre Tableau de bord WordPress, cliquez sur Réglages dans la colonne de gauche, et choisissez l’option Permaliens en dessous de réglages. Voici ce que vous verrez. Avant de cliquer sur quoi que ce soit, lire ma note de caution ci-haut et le reste.

Les conséquences du changement des permaliens

Si vous utilisez l’option de permalien X et que vous voulez passer à l’option permalien Y, notez que tout votre site est indexé chez Google (et ailleurs) avec X. Votre référencement va souffrir. C’est pourquoi il est important de choisir la bonne option de permalien dès l’installation de WordPress. Pour migrer vos anciens URL à vos nouveaux URL, vous pouvez utiliser l’extension Permalinks Migration Plugin for WordPress.

Mes questions?

Quelle option de permalien utilisez-vous et pourquoi?
Connaissez-vous des extensions (plugins) pour rediriger les anciens URL vers les nouveaux URL?
Désirez-vous changer votre option de permalien mais êtes hésitant? Pourquoi?

How To: Setting Up Your WordPress Permalink Structure
How to Change WordPress Permalinks without affecting Google
SEO Friendly URL Structure for WordPress Blogs
The Definitive Guide To Higher Rankings For Your Blog
WordPress – Using Permalinks

[/av_textblock]

[/av_two_third][av_one_third min_height= » vertical_alignment= » space= » custom_margin= » margin=’0px’ padding=’0px’ border= » border_color= » radius=’0px’ background_color= » src= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= »]

[av_sidebar widget_area=’SIDEBAR WORDPRESS PUBLIC’]

[/av_one_third][/av_section]

Comment ajouter une vidéo dans votre site WordPress

Comment ajouter une vidéo dans votre site WordPress

Vous voulez ajouter des vidéos de YouTube, Vimeo, Reuters et Ted dans votre site WordPress? C’est facile. Dans cet article, je partage ma méthode préférée pour ajouter des vidéos dans un article ou une page d’un site WordPress. Je vous demande aussi de partager votre méthode pour ajouter une vidéo dans WordPress puisqu’il y en a d’autres, mais je suis attachée à celle décrite dans cet article.

Article publié le 29 avril 2010
Mis à jour le 6 février 2014

Ajouter une vidéo en copiant le lien de la vidéo

WordPress par défaut vous permet de simplement copier le lien de la vidéo – de la coller dans votre article ou votre page – et voilà – c’est fait. Par exemple pour ajouter cette vidéo:

… j’ai simplement été sur le site de YouTube et copié http:// www.youtube.com/watch?v=w0YaEsTwpWE et l’ai collé dans le Visuel de mon article. Et la vidéo est là! Formidable.
youtube-ajouter-video
Ce service d’insertion de vidéos à partir du URL est disponible pour les services énumérés ici sur le site de WordPress (blip.tv… wordpress.tv)

La règle d’or – le code EMBED ou INTÉGRER

Si vous voyez une vidéo sur le Web et que vous désirez la partager sur votre site WordPress, vous pouvez également l’intégrer à partir du code Intégrer du vidéo. Si la vidéo n’a pas de code Intégrer ou Partager ou Embed, je ne la partage pas puisque je présume que l’auteur n’a pas donné le permission de la partager. Dans YouTube, par exemple, l’usager peut permettre ou interdire le partage de ses vidéos en choisissant une des options EMBED suivantes: 

Si la vidéo a un code EMBED – INTÉGRER – allez-y! Copiez le code INTÉGRER et collez-le dans votre site WordPress.

Ajoutez une Vidéo de YouTube

Le code Intégrer n’apparaît pas par lui-même sur YouTube. Il faut maintenant cliquer sur Partager et ensuite sur Intégrer et copiez le code Intégrer

Dans la nouvelle fenêtre, copiez le code iframe comme dans l’image qui suit:

POUR COPIER
Dans votre PC: Ctrl + C ou le côté droit de votre souris
Dans votre Mac : cmd + C  ou le côté droit de votre souris


Retournez à votre article ou page WordPress et collez le code Intégrer dans le HTML (Texte) de votre article ou page WordPress. Voir HTML (Texte) sur cette image:

Le vidéo n’apparaîtra pas dans votre Tableau de bord WordPress – vous verrez au lieu une boîte jaune (ou blanche) avec l’icône Flash dans le milieu. Si vous ne voyez pas cette boîte, recommencez!

Comment redimensionner les vidéos

Le code Intégrer de chaque vidéo contient ces données height= »434″ width= »578″. Cela veut dire que la vidéo a une hauteur de 434 pixels et une largeur de 578 pixels. Pour redimensionner votre vidéo, il faut réajuster – de façon proportionnelle – ces données. Pour trouver les bonnes dimensions, j’utilise Photoshop.
 

Les polices et la typographie pour les sites WordPress

Les polices et la typographie pour les sites WordPress

Quand je monte un site WordPress pour un client, la typographie est importante. Le client a des goûts spécifiques mais a souvent peu de connaissances sur la typographie des sites Web. Dans cet article, je partage des connaissances sur la typographie des sites Web et plus particulièrement sur celle des sites WordPress. Pour l’exercice, j’ai choisi les polices les plus populaires pour les sites Web dont: Arial, Georgia, Helvetica, Lucida, Palatino, Tahoma, Times, Trebuchet et Verdana. Quelle est votre police préférée sur le Web?

La typographie dans les sites WordPress

Toute la typographie des sites WordPress se gère en premier dans le document style.css qui fait partie de votre Thème WordPress. Tous les thèmes WordPress avec lesquels je travaille et que j’ai travaillé exposent le CSS de la typographie dans le document style.css qui devrait se trouver dans /votresite.com/wp-content/themes/votretheme/style.css.

CSS (Cascading Style Sheets : feuilles de style en cascade) est un langage informatique qui sert à décrire la présentation des documents HTML et XML. Les standards définissant CSS sont publiés par le World Wide Web Consortium (W3C). Introduit au milieu des années 1990, CSS devient couramment utilisé dans la conception de sites web et bien pris en charge par les navigateurs web dans les années 2000. Je me considère « spécialiste » des feuilles de style en cascade (CSS) pour WordPress et c’est une passion. Travailler le CSS d’un site WordPress est une des parties de mon travail que j’adore. (Source : Wikipédia)

La typographie de base dans style.css fixera les polices pour le texte principal (paragraphe), le Titre 1, Titre 2, Titre 3, Titre 4, Titre 5 et Titre 6. Il y a plusieurs autres styles dans style.css pour la typographie mais ça vous donne une idée. En ajustant la typographie dans style.css, on donne un look uniforme au site et on permet au client d’intégrer ces styles à partir de son Tableau de Bord WordPress. Ça fait partie de toutes les Formations WordPress que j’offre au client avant la mise en ligne de son nouveau site.

Le choix des polices

Quand on créé un site WordPress ou un site Web, on a principalement les choix suivants pour les polices sur un site: Arial, Georgia, Helvetica, Lucida, Palatino, Tahoma, Times, Trebuchet et Verdana. On peut aussi utiliser les variantes de ces polices telles que Arial Black, Helvetica Light, etc. Il y a aussi d’autres polices telles que Comic Sans MS et Courier New mais puisque celle-ci sont très peu utilisées, je ne les ai pas ajoutée à ma sélection.

En choisissant une ou plusieurs de ces polices pour les différents styles de votre site WordPress, vous assurez que les polices seront vues telles quelles sur tous les PC (Windows) et MAC (Apple). Si vous choisissez une police spéciale parce que vous trouvez ça beau, vous risquez qu’un visiteur à votre site ne voit pas cette police « spéciale » puisqu’elle n’est pas installée sur son ordinateur.

Les police mentionnées dans cet article sont installées par défaut sur Windows et Apple depuis plusieurs années et sont reconnues aujourd’hui comme étant la norme. En 1995, on avait Times New Roman et Arial. On a au fur et à mesure ajouté des polices et on a aujourd’hui un beau choix de police. Les normes du CSS sur le Web sont gérées par le World Wide Web Consortium (W3C) depuis 1996.

Les éléments de la typographie

Chacun des styles dans WordPress (Paragraphe, Titre 1, Titre 2, Titre 3, Titre 4, Titre 5, Titre 6, etc.) offre en général les éléments suivants que l’on peut ajuster dans style.css à notre guise :

  • Taille de la police : font-size: 20px
  • Famille de la police : font-family: Georgia, « Times New Roman », serif
  • Couleur de la police : color:#565950
  • Pesanteur de la police : font-weight: 600
  • Variante de la police : <em>italique</em>, <strong>grasse</strong>, <span style= »text-decoration: underline; »>soulignée</span>
  • Espace entre les lignes : line-height: 18px
  • Bordure autour des polices : border-bottom: 1px solid #dde0dc
  • Ombre en arrière des polices : background: #eeeeee
  • Marge de la police: margin : 8px 0px 20px 5px

Comment appliquer les styles dans votre site WordPress

Quand vous modifiez un article ou une page dans votre site WordPress, vous pouvez appliquer les styles de votre site WordPress en suivant les indications dans l’image ci-dessous. Si vous n’aimez pas les styles que vous voyez, il faut ajuster le document style.css de votre thème WordPress.

Galerie des polices

[/tab]

All you wanted to know about Web type but were afraid to ask
8 Fonts you probably don’t use in CSS, but should
15 excellent examples of Web typography
20 Elegant Web Typography Resources
20 Font Driven Websites Showcase
Les extensions WordPress pour l’optimisation

Les extensions WordPress pour l’optimisation

Quand vous installez WordPress sur un serveur, WordPress vous offre par défaut 2 extensions: Akismet (que l’on doit activer avec une clé de chez wordpress.com) et Hello Dolly, une extension créée par Matt Mullenweg, le fondateur de WordPress. C’est pas suffisant! On en veut plus. Voici 3 extensions que je voudrais voir dans une installation WordPress:

1. All in One SEO Pack

Téléchargez l’extension    Visitez le site du développeur de l’extension

2. Google XML Sitemap

Téléchargez l’extension   Visitez le site du développeur de l’extension

3. WP Super Cache

Téléchargez l’extension    Visitez le site du développeur

Comment optimiser vos articles WordPress pour Google

Comment optimiser vos articles WordPress pour Google

Dans le cadre de ma Formation Web, j’aimerais avoir plus de temps pour donner des conseils sur comment optimiser les articles pour Google, le Fil RSS et les réseaux sociaux. Je prends donc un moment pour vous faire part de quelques observations. Il n’y a pas de règles fixes, mais voici celles dont je tente de m’imposer et de conseiller aux autres. Si vous êtes blogueur débutant, le but est de publier du contenu. Vous pourrez toujours appliquer ces règles plus tard puisque ce que vous ajoutez dans WordPress est modifiable en tout temps.

Les articles

Les articles sont les éléments le plus important de votre site. C’est avec les articles qu’on ajoute du contenu au site. Vous pouvez aussi ajouter du contenu avec les pages, mais les pages ne font pas partie de votre fil RSS. Pour un blogueur débutant, le fait que les pages ne font pas partie du Fil RSS n’a aucune portée réelle. Mais je leur explique que le Fil RSS est ce qui permet de tisser une toile sur le web et de communiquer avec les abonnés par courriel.

Le sujet

Chaque article devrait traiter d’un sujet. Le sujet de cet article est « Optimisation ». Il est préférable d’écrire deux articles sur deux sujets reliés qu’un article regroupant ces deux sujets reliés. C’est pas toujours facile, mais il faut tenter de traiter d’un sujet.

Le titre

Le titre de l’article est la partie la plus importante de votre article. C’est lui que Google regarde en premier. Si quelqu’un recherche « Recette Pistache Tomates » et que le titre de votre article est « Divine pizza aux pistaches et tomates », il est évident que Google repérera votre article dès le premier départ de son engin. C’est une autre histoire pour apparaître en première position. Mais en concoctant un titre avec des mots clefs, vous partez sur le bon pied.

Le permalien

Quand on rédige un article en mode brouillon, on change souvent le titre de l’article. Si c’est le cas, il est important de copier et coller le nouveau titre dans la boîte du permalien. WordPress enregistre le premier titre que vous donnez à l’article. Si vous changez le titre, WordPress ne modifie pas le permalien. Google aime quand le permalien et le titre du contenu sont identiques ou presque. Si vous changez le titre, copiez le nouveau titre et collez-le dans la case du permalien. WordPress insérera le code nécessaire pour le convertir en permalien.
articles-wordpress-1

Twitter

Si vos articles sont tweetés dans Twitter, il faut considérer des titres de moins de 100 caractères pour tenir compte du maximum de 140 caractères de Twitter. articles-wordpress-2

Modification

Pendant la phase brouillon, on change souvent le titre et le permalien. Mais lorsque l’article est publié, il est déconseillé de changer le titre/permalien. Pourquoi? Parce que Google a déjà répertorié votre titre/ permalien. Si vous insérez un nouveau titre /permalien, Google peut prendre du temps pour ré-indexer le nouveau titre/permalien. Et vous ne voulez pas que vos visiteurs arrivent sur une page « Désolée, ce que vous cherchez n’est pas ici ».

Le Fil RSS

Si le Fil RSS de votre article est lié à Feedburner ou n’importe quel réseau social tel que Facebook, Twitter, LinkedIn, etc., le changement du titre et du permalien va complètement briser ce réseautage. Dès la publication de votre article, les réseaux enregistrent le titre/permalien. Si vous devez changer le titre, ne changez pas le permalien. Si vous devez absolument changer le permalien, je suggère de supprimer l’article et le republier avec le nouveau titre/permalien.

Les caractères du titre

Le titre ne devrait pas contenir de parenthèses, de guillemets ou de caractères spéciaux. Ces codes sont parfois mal interprétés par les réseaux sociaux et votre titre peut s’afficher avec du code non lisible.

Le contenu

Paragraphe introductif

Google lit votre titre et ensuite il lit votre premier paragraphe. S’il ne trouve aucun des mots-clés recherchés ni dans votre titre ni dans votre premier paragraphe, il va ailleurs. Je conseille d’insérer un paragraphe introductif de votre contenu. Ce paragraphe comprendra les mots-clés que Google recherche. Si vous voulez insérer une vidéo ou une image dans votre article, je conseille d’insérer ceux-ci après le premier paragraphe ou plus loin dans l’article.

Les images

Je conseille d’insérer des images de tailles moyennes dans vos articles (maximum 900 pixels x 900 pixels). Sinon, la page prend trop de temps à télécharger. Pour voir la taille d’une image sur votre Tableau de Bord WordPress, cliquez sur MédiasImageAfficher:
articles-medias
articles-wordpress-4

Les mots-clés

Les mots-clés sont importants pour Google. Mais il faut que ces mots-clés se retrouvent dans votre contenu. Google aime quand les mots-clés de votre article sont présents dans le contenu. Si non, il pense que vous tentez d’attirer des visiteurs avec des mots clefs frauduleux. Ce n’est pas toujours facile d’ajouter des mots clefs à des articles. Mais essayez d’en ajouter 2-5 bien présents dans le contenu. Les gens qui recherchent dans Google tape au plus 2-3 mots-clés pour débuter leur recherche. Google cherche les articles qui ont utilisés ces mots-clés de façon exclusive. Si vos mots-clés y sont, Google vous aime.

La taille

Un article devrait idéalement contenir de 400-1200 mots. Celui-ci en a 854:
articles-wordpress-3

Comment ajouter Google Analyticator dans votre site WordPress

Comment ajouter Google Analyticator dans votre site WordPress

Fervente des statistiques générées par Google Analytics, je me plaisais à l’idée d’être capable de consulter ces statistiques directement sur mon Tableau de bord WordPress. C’est fait. L’installation de Google Analyticator a été facile et je vous présente dans cet article les résultats de cette installation. Si vous voulez ajouter l’extension Google Analyticator sur votre site, vous devez détenir un compte Google Analytics et avoir activé votre site avec Google Analytics.

Comment installer Google Analyticator

1. Installation à partir du Tableau de bord WordPress

À partir de votre Tableau de bord, cliquez sur Extensions | Ajouter
extensions
Faites une recherche pour Google Analyticator et cliquez sur Installer. Si l’extension s’est bien installée, vous allez voir ceci:
google analyticator activer
Cliquez sur Activer l’extension

2. Installation à partir du serveur

Parfois, l’extension ne s’installe pas à partir du Tableau de bord. Pas de panique, suivez les étapes suivantes:
1. Téléchargez le fichier ici: Google Analyticator
2. Ajoutez le ici: votresite.com/wp-content/plugins/google-analyticator
3. Transférez le dossier google-analyticator via FTP sur votre serveur
4. Allez dans votre Tableau de bord WordPress et activez le plugin

Les réglages de Google Analyticator

Voici mes réglages de Google Analyticator. Si vous avez des conseils pour améliorer ceux-ci, n’hésitez pas à m’en faire part. (Cliquez sur l’image pour les voir en taille réelle.)
Google-Analyticator-Settings

Le Widget Google Analyticator

Google Analyticator crée un Widget que vous pouvez ajouter sur votre site. Les options pour le Widget sont les suivantes:
Google-Analyticator-Widget-Options

Les statistiques de Google Analytics sur votre Tableau de bord

Google Analyticator va ajouter une boîte comme celle-ci sur votre Tableau de bord et vous offrir des statistiques comme celles-ci:

Mon appréciation de Google Analyticator

L’extension (pluginGoogle Analyticator  est presque parfaite. Je n’ai rencontré aucune difficulté à l’installer à partir du Tableau de bord WordPress. Les réglages sont faciles à comprendre et elle offre plusieurs options (Widget, Tableau de bord, différents comptes).
Toutefois, les statistiques offertes sur le Tableau de bord WordPress sont limitées et je préfère consulter mon compte Google Analytics pour voir la totalité des statistiques.
N’hésitez pas à poser vos questions sur Google Analytics ou Google Analyticator.

Mon vocabulaire Twitter

Mon vocabulaire Twitter

Je tweete. Tu tweetes. Il tweete. Il y a tout un vocabulaire autour de Twitter, et quoique je ne suis pas une experte dans le domaine, je partage ici mon vocabulaire Twitter. J’admets que je préfère de beaucoup « tweeter » à « gazouiller », le terme recommandé en français. Il se peut que « gazouiller » devienne plus familier, mais jusqu’à date, « tweeter » devient le terme commun des tweeteurs. Préférez-vous gazouiller? Quel est votre vocabulaire Twitter? Ça m’intéresse.

Mon vocabulaire Twitter

Tweet

C’est un message sur Twitter d’au plus 140 caractères. On dit aussi « Twit » mais je préfère « Tweet ».
« J’ai publié 5 tweets aujourd’hui. » « J’aime les tweets de Madame Incognito. »

Tweeter

C’est le verbe. Je tweete, tu tweetes, il tweete…
« Avez-vous tweeté aujourd’hui? »

ReTweeter – Le RT

C’est l’autre verbe. C’est prendre le tweet d’un tweeteur et faire un RT – Retour (retweet) avec le tweet. Ça sauve du temps et ça tisse votre toile sur Twitter.
« Merci d’avoir retweeter mon tweet. »

Direct Message – Les DMs

C’est un Message que l’on envoie directement à un Tweeteur en privé. Vous devez faire partie des abonnés de ce tweeteur pour pouvoir lui envoyer directement un message et vous devez être abonné à ce tweeteur. C’est une façon simple et facile d’envoyer des messages d’au plus 140 caractères à quelqu’un sans que personne d’autre sur Twitter puisse les voir. Ça permet une forme de clavardage qui parfois peut être utile.
« Je t’enverrai un DM là-dessus plus tard aujourd’hui. »

 Les Abonnés – Followers

Ce sont les gens qui vous suivent chez Twitter. Ces gens voient vos tweets dans leur fil d’actualité.
« Combien d’abonnés avez-vous dans Twitter? » 

Les Abonnements – Following 

Ce sont les gens que vous suivez chez Twitter.  Vous verrez les tweets des personnes que vous suivez dans votre fil d’actualité.
« Je suis abonnée à 480 twitteurs dans mon compter Twitter ».

Tweeteur, Tweeteuse

Si vous avez un compte chez Twitter, vous êtes un tweeteur ou une tweeteuse.

Parlez-vous Twitter?

The Dictionary for Twitter

 

Des souvenirs de WordCamp Montreal et Matt Mullenweg

Des souvenirs de WordCamp Montreal et Matt Mullenweg

Matt Mullenweg était présent lors du WordCamp Montreal en juillet 2009. Son passage a été apprécié par les quelques 200 participants au WordCamp, moi y compris.  Et si vous êtes fan de Matt comme je le suis, vous pouvez regarder cette collection de photos sur Flickr.


En mai 2009, Matt était l’invité de Richard Branson sur l’Ïle Necker dans les Îles Vierges britanniques. Vous pouvez voir les très belles photos de son séjour sur Necker ici.
mcm_7103-840x558
Moi et Matt au WordCamp 2009!

Comment gérer les avatars dans votre blogue WordPress

Comment gérer les avatars dans votre blogue WordPress

Quand quelqu’un laisse un commentaire sur votre site, il a le choix d’afficher son Avatar chez Gravatar à côté du commentaire. WordPress vous offre l’option d’afficher les Avatars aux commentaires de votre site. Lorsqu’un internaute a un compte chez gravatar.com associé avec son adresse courriel, sa photo apparaît à côté de son commentaire lorsqu’il utilise ce courriel. Si l’internaute n’a pas de gravatar, WordPress vous offre l’option de choisir un avatar par défaut. L’avatar le plus populaire étant l’Homme mystère. Mais si vous voulez changez l’Homme mystère avec votre image? Suivez ces étapes faciles.

Comment gérer les Avatars dans WordPress

Dans votre Tableau de bord, cliquez sur Réglages, et cliquez sur Discussion:
avatar1
Choisissez les options que vous désirez pour votre site (Affichage, Classement, Avatar par défaut):
avatar2

Comment ajouter un Avatar à votre liste d’Avatar par défaut

Si vous voulez créer votre propre Avatar, vous pouvez le faire en suivant les étapes suivantes:
1. Créez une image Avatar en format .gif ou .jpg. Habituellement, cette image mesure environ 50 pixels x 50 pixels.
2. Sauvegardez l’image dans themes/votretheme/images/gravatar.jpg. Téléchargez l’image sur votre serveur.
3. Ouvrez votre fichier themes/votretheme/functions.php dans un éditeur PHP tel que DreamWeaver.
4. Ajoutez le texte suivant dans le fichier functions.php en modifiant le texte en rouge avec le code approprié:
add_filter( 'avatar_defaults', 'newgravatar' );
function newgravatar ($avatar_defaults) {
$myavatar = get_bloginfo('template_directory') . '/images/gravatar.jpg'; $avatar_defaults[$myavatar] = "DianeBourque"; return $avatar_defaults;
}
5. Sauvegardez les modifications.
6. Téléchargez le fichier functions.php sur votre serveur. Retournez à votre Tableau de bord | Réglages | Discussion | Avatar et vous devriez voir votre nouvel Avatar:

Comment supprimer l’utilisateur admin dans WordPress

Comment supprimer l’utilisateur admin dans WordPress

Si vous avez un site avec WordPress.org, WordPress a peut-être créé par défaut l’utilisateur « admin » pour vous. Vous savez maintenant que cet utilisateur facilite le piratage de votre site et vous désirez le changer.

Mise à jour le 12 décembre 2010 : Depuis l’arrivée de WordPress 3.0, WordPress ne crée plus par défaut l’utilisateur admin. Vous pouvez lui donner le nom que vous voulez.

Je recommande un nom d’utilisateur comme dibou5142 ou dianebourque9023 – une combinaison de lettres et de chiffres.  Ce nom ne pourra toutefois être changé après son enregistrement. Le nom d’utilisateur ne peut pas comprendre des accents (èàç) ou des caractères spéciaux (&?$). Quoique c’est avec lui que vous vous connecterez à votre site WordPress, vous pourrez toujours lui donner un nom d’affichage comme « Diane Bourque » et c’est ce nom qui s’affichera sur votre site pour vous identifier même si le nom de votre utilisateur est dibou5142.
Un internaute m’a alors demandée « Comment supprimer l’utilisateur admin dans WordPress »? Je me suis rappelée la première fois où j’avais tenté cet exercice en vain. Pour supprimer l’utilisateur admin, il faut créer un nouvel utilisateur qui aura le rôle d’administrateur. Vous aurez alors 2 administrateurs. Vous vous déconnecterez en tant qu’admin et vous vous reconnecterez en tant que le nouvel administrateur. Le nouvel administrateur va alors supprimer l’utilisateur admin.

Avant de supprimer admin, transférez son contenu au nouvel administrateur

Au moment de la suppression de l’utilisateur admin, WordPress va vous demander d’assigner le contenu (articles, pages, etc) à un autre utilisateur. Avant de supprimer admin, vous pouvez aussi transférer tout son contenu au nouvel admin. C’est très facile. Suivez ces étapes:

Supprimez admin

Après que vous aurez transféré tout le contenu (articles et pages) d’admin au nouvel utilisateur, cliquez sur Utilisateurs dans la colonne de gauche:
Cochez la case de l’utilisateur admin et cliquez sur supprimer:
utilisateurs3
C’est fait!

Comment gérer les utilisateurs dans WordPress

Comment gérer les utilisateurs dans WordPress

WordPress vous permet d’ajouter des utilisateurs à votre site. Par exemple, ceux-ci peuvent jouer le rôle d’un contributeur, d’un auteur ou d’un éditeur. C’est comme ça que CNN, le Huffington Post, l’Actualité, le MacLeans et bien d’autres encore gère le contenu d’un site WordPress. Je partage ici quelques notes sur les utilisateurs de WordPress.

Les utilisateurs dans WordPress

Il y a 5 niveaux d’administration dans WordPress :

  • Administrateur
  • Éditeur
  • Auteur
  • Contributeur
  • Abonné

Administrateur

Lorsque vous créez un site avec WordPress, on vous demandera de créer un utilisateur-Administrateur. Si possible, donnez-lui un nom difficile à décoder comme mlegault2014Mont Le nom peut comprendre des lettres (minuscules et majuscules), des chiffres et des espaces. Ça peut aussi être votre courriel mglegault@gmail.com Mais le nom ne peut pas comprendre des caractères spéciaux comme $ % # ou des accents comme é à ç
Pour accéder à votre site WordPress, il faudra y accéder avec ce nom d’utilisateur et votre mot de passe. Une fois le site créé et accédé, vous pourrez créer de nouveaux utilisateurs.
Pour gérer un site WordPress, il faut au moins un Administrateur puisque c’est le seul qui détient tous les pouvoirs. Il peut gérer l’apparence, les extensions, les utilisateurs, les outils et les réglages du site. WordPress vous permet d’avoir autant d’Administrateurs que vous le désirez, mais ne vous permet pas de tous les supprimer. Vous ne pourrez supprimer le dernier. Il est conseillé de n’avoir qu’un administrateur pour le site, qui voudra bien partager le rôle d’administrateur avec des collaborateurs connaissants et chevronnés. Pour supprimer l’administrateur de votre site et en créer un nouveau, svp lire mon article Comment supprimer l’utilisateur admin dans WordPress.

Éditeur

L’éditeur a tous les pouvoirs de l’Administrateur sauf les pouvoirs reliés à l’apparence, les extensions, les utilisateurs, les outils et les réglages. L’Éditeur est celui qui gère le contenu du site, c’est-à-dire les articles, les mots-clefs et les catégories. Il peut aussi ajouter des objets médias, gérer votre blogoliste avec les liens, ajouter des pages et aussi gérer les commentaires.

Auteur

L’auteur a seulement le pouvoir d’ajouter des articles dans le site. Il ne peut pas modifier les articles des autres utilisateurs, et il ne peut pas gérer les pages, les commentaires ni les liens. Seul l’Administrateur et l’Éditeur ont ces pouvoirs.

Contributeur

Le contributeur a tous les pouvoirs de l’auteur, sauf qu’il ne peut pas ajouter des objets médias (images, vidéos,

Abonné

L’abonné est dans une catégorie à part puisqu’il ne contribue d’aucune façon au contenu du site. Le seul avantage d’être abonné est que vous avez le droit de visiter le site. WordPress vous permet de créer un site et de limiter l’accès aux abonnés qui auront un identifiant et un mot de passe pour accéder au site. Vous pouvez aussi ajouter l’option d’abonnement sur votre site et permettre à tous de s’abonner pour accéder au contenu du site.
J’espère que cet article vous a donné le goût d’installer WordPress et de connaître ses capacités extraordinaires.

Les différents rôles d’administration

wordpress-ajouter-utilisateur-role

Les rôles et permissions des utilisateurs WordPress – YouTube:
http://www.youtube.com/watch?v=piCJ9GhWfHE
Rôles et Permissions « WordPress Codex:
http://codex.wordpress.org/R%C3%B4les_et_Permissions
Comment ajouter les accents français dans le PHP en 3 étapes

Comment ajouter les accents français dans le PHP en 3 étapes

Parfois, on publie notre site et certains mots avec des accents français s’affichent comme publi?, fran?ais ou r?cent, même si on les voit correctement dans nos fichiers WordPress comme publié, français et récent. Pourquoi le navigateur n’arrive-t-il pas à publier les accents? C’est frustrant mais il y a une façon très simple de publier correctement les accents en français. Après maintes recherches sur le web, j’en ai conclu que la façon la plus simple de corriger ce frustrant problème, est d’ajuster le code PHP avec le code des accents en question.

Je trouve que la procédure suivante est bien simple et elle garantie que vos accents s’afficheront dans tous les navigateurs. La voici en 4 étapes:

1. Trouver l’accent

Dans vos fichiers WordPress tels qu’archives.php, single.php, etc., trouvez le code PHP qui contient le mot avec un accent français qui s’affiche incorrectement dans votre navigateur.

2. Modifier le fichier

Ouvrez le fichier dans lequel se trouve l’accent qui s’affiche incorrectement dans le navigateur et corriger l’accent.

3. Ajouter le code universel

Remplacez l’accent par son code universel. Sauvegardez votre fichier et téléchargez-le sur votre serveur.
Voici la liste de codes universels que j’utilise et qui jusqu’à date n’ont fait aucun défaut:
[av_one_third first av_uid=’av-6966nh’]» &raquo;
« &laquo;
¢ &cent;
£ &pound;
© &copy;
® &reg;
À &Agrave;
Á &Aacute;
 &Acirc;
à &Atilde;
Ä &Auml;
Ç &Ccedil;[/av_one_third]
[av_one_third av_uid=’av-3u2okd’]È &Egrave;
É &Eacute;
Ê &Ecirc;
Ë &Euml;
Ò &Ograve;
Ô &Ocirc;
Ù &Ugrave;
Ú &Uacute;
Û &Ucirc;
à &agrave;
â &acirc;
é &eacute; [/av_one_third]
[av_one_third av_uid=’av-8w9fx’]ê &ecirc;
ë &euml;
î &icirc;
ñ &ntilde;
ô &ocirc;
ù &ugrave;
û   &ucirc;
ù   &ugrave;
ü   &uuml;
ä &auml;
ç &ccedil;
è &egrave; [/av_one_third]
 
 

4. Aller sur le Web

Visitez votre site, rafraîchissez vos pages et le code PHP devrait s’afficher avec les accents. Par exemple, pour le mot Publié dans le code suivant, si vous avez effacé le « é » et l’avez remplacé par « &eacute; » comme suit:

<span class= »date »>Publié le <?php the_time(‘d F Y’); ?>

<span class= »date »>Publi&eacute; le <?php the_time(‘d F Y’); ?>

Avant le code, on  voyait:
publie
Après le code, on devrait voir:
publie21
 

Connaissez vous Matt Mullenweg? Le fondateur de WordPress? Toujours transparent et disponible

Connaissez vous Matt Mullenweg? Le fondateur de WordPress? Toujours transparent et disponible

Connaissez vous Matt Mullenweg? Le fondateur de WordPress? Toujours transparent et disponible

Matt Mullenweg est le co-fondateur de WordPress. Je « connais » Matt depuis 2003, date de naissance de WordPress (source Wikipédia). Matt était là au tout début, à nous tendre la main et nous aider dans la compréhension de son grand projet. On lui parlait directement dans les Forums WordPress. On lui envoyait des courriels et il nous répondait directement. Que de beaux souvenirs. Mais Matt est toujours aussi transparent et disponible sur le Web. Son grand projet WordPress continue à prendre sa place sur le Web. La moitié des sites Web sont maintenant des blogues déguisés en site Web. C’est fini les sites flashy et les sites statiques. C’est fini les sites de pamphlets publicitaires, statiques et « boring« . Matt fait partie des inventeurs du Web 2.0. J’aime Matt.

J’apprécie beaucoup les Monthly Wrap-Ups de Matt. Dans son February Wrap-Up – 2009, Matt partage les statistiques suivantes par rapport au succès de WordPress.

Ce qui s’est passé chez WordPress en Février 2009:

  • 351,904 blogues ont été créés … hmm ça ne veut pas dire qu’il y a 350,000 nouveaux blogueurs actifs sur le Web, mais ça veut dire qu’au moins 350,000 personnes ont testé les fonctionnalités de WordPress. C’est beaucoup.

  • 4,577,845 téléchargements de fichiers … c’est beaucoup de fichiers ça. Toutes les statistiques démontrent que ces gens sont beaucoup plus ouverts à partager des photos, des vidéos, des présentations, des dossiers, etc, sur le Web. Tous les réseaux sociaux voient une augmentation importante dans les dossiers partagés sur le Web.

  • 2,926 GB de nouveau data … c’est du GB ça! 

  • 7,964,018 commentaires Je pense que les Internautes apprécient de plus en plus les sites qui permettent l’ajout de commentaires. C’est plaisant de les lire et d’autres préfèrent les écrire. Personnellement, je préfère les lire que de les écrire. 

À lire: le profil de Matt Mullenweg sur le site d’Automattic, la compagnie qui opère WordPress dont Matt est le Chief BBQ Taste Tester ….

À consulter :  le blogue de Matt – http://ma.tt

À lire:  The 25 Most Influential People on the Web, Business Week, 25 septembre 2008